Mon avis sur… Magus of the Library T.3 de Mitsu Izumi

Magus 3

Je dois vous avouer qu’avec son rythme de parution assez lent, j’avais un peu oublié que le tome 3 de Magus of the Library était sorti. Pourtant, j’aime beaucoup cette série et je remarque au vu des articles de mes ami(e)s de wordpress que je ne suis pas le seul dans ce cas. En effet, la série est une véritable ode à la lecture et à l’imaginaire, mêlant fantasy et approche réaliste et pertinente des métiers du livre.

Afin de resituer les événements rapidement, précisons que le jeune héros, Shio Fumis, qui a grandi avec les livres, souhaite devenir Kahuna (« super-bibliothécaire » en gros), et va pour cela faire un gros voyage afin de passer le concours (exactement comme c’est le cas dans la fonction publique finalement). Le tome 2 se terminait alors que la première épreuve de sélection débutait, ainsi, une grosse partie de ce troisième volume se focalise sur les épreuves suivantes.

Je dis « une grosse partie », mais une chose importante à noter, et que vous verrez tout de suite si vous passez devant la série en librairie, est que ce tome est vraiment très copieux. Le second était déjà plus épais que le premier, et c’est encore le cas ici, puisque le volume dépasse les 300 pages (environ 330 si j’en crois les fiches produit sur Internet). Et ceci sans augmentation du prix, ce qui est vraiment appréciable, d’autant plus que l’édition est toujours aussi somptueuse, avec un effet au toucher très sympa sur la jaquette.

Ceci étant précisé, qu’en est-il de ce troisième tome par rapport aux précédents ? Comme je l’ai dit, une partie du volume se focalise sur le concours, qui est l’occasion de faire la connaissance de nouveaux personnages (notamment ceux que l’on voit en couverture), mais aussi de questionner les raisons pour lesquels ils souhaitent passer ce concours. Ainsi, Shio s’interroge beaucoup sur sa motivation et ce qu’il peut apporter au monde du livre. J’ai trouvé cette approche vraiment très intéressante car elle nous renvoie à des questionnements que l’on est tous et toutes susceptibles d’avoir lorsqu’il s’agit de choisir un travail. Car je pense qu’on souhaite tous que notre métier ait du sens, et fasse sens pour les autres. En tout cas, la façon dont Shio aborde tout cela m’a beaucoup parlé.

Mais si le concours est l’occasion de rencontrer d’autres personnages, aux motivations et aux origines diverses, et de passer un moment agréable à travers les différentes épreuves, il ne s’agit que de la première partie du volume. En effet, l’intrigue reprend ses droits par la suite et nous avons droit à un développement d’univers intéressant, qui nous permet d’en voir davantage concernant les Kahunas et les mages qui peuplent ce monde. Ainsi, on constate que les pouvoirs sont divers et variés, ce qui apporte un premier semblant de nekketsu dans cette histoire. On développe de ce point de vue la question du mana, qui est à la source des pouvoirs des personnages, et dont Shio dispose en grande quantité. De ce fait, on met davantage les pieds dans le côté aventureux de l’histoire, ce qui n’est pas pour me déplaire (tant que l’auteure conserve l’identité propre à son récit également).

Enfin, la dernière partie du tome permet de revenir à quelque chose de plus émotionnel, avec le retour de Shio à son village, afin de faire ses adieux aux gens qu’il connait avant de partir pour la grande aventure. L’occasion pour nous de revoir quelques têtes connues et d’assister à des séquences très touchantes. Le tout pour se clôturer par le départ de Shio qui signe la fin de cette première partie de l’histoire.

En résumé, nous avons au cours de ces trois premiers tomes touché du bout des doigts un univers fascinant qui ne demande qu’à être exploré, peuplé de personnages divers et aux environnements magnifiques. Ce qui est certain, c’est que l’invitation à l’aventure est tellement belle qu’il me semble difficile d’y résister. Me concernant, je compte bien continuer à suivre Shio dans sa découverte de ce monde merveilleux !

5 commentaires

    • En fait pour le moment ça a été, mais comme on a déjà rattrapé le Japon, je crois que le rythme va bien ralentir.
      Un peu comme avec Beyond the Clouds où on risque d’avoir qu’un ou deux tomes par an.
      Surtout si les volumes sont aussi copieux à chaque fois.

      J'aime

      • Yep mais un ou deux tomes par an c’est quand même souvent la norme quand tu suis les nouveautés, je trouve déjà que c’est très bien mais je compare aussi avec les romans où tu as rarement ce rythme de publication :’)

        Aimé par 1 personne

      • Oui, ou les BD européennes qui sont plutôt du genre 1 tome par an pour celles au rythme le plus rapide.
        En fait, comme je lis pas mal de shonen qui ont un rythme de l’ordre de 1 tome tous les deux mois (ou deux mois et demie), 2 tomes par an, ça me semble un rythme super lent.
        C’est le cas pour Arslan, où je suis constamment en manque vu qu’ils sortent un tome tous les 6 mois (et ça va me faire pareil avec Vinland Saga maintenant que je suis à jour…).

        Aimé par 1 personne

      • Oui ça je peux comprendre, j’aimerai bien avoir plus d’un tome ou deux par an de Black Butler ou de Magus xD Mais ce sont des rythmes corrects par rapport à la norme surtout quand tu compares avec Ubell Blat et la pause forcée de quatre ou cinq ans entre deux tomes… Après tu relativises beaucoup plus 😛

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.