Pourquoi mes avis sont (presque) toujours positifs

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, petit article sous forme de « billet d’humeur » afin d’expliquer quelque chose que vous avez peut-être déjà remarqué si vous venez régulièrement sur le blog, à savoir (comme le titre de l’article l’indique), pourquoi je ne parle quasiment qu’en des termes positifs de mes lectures ?

Cela me semblait intéressant de parler de ça, car au fil de mes déambulations sur les réseaux sociaux, j’ai pu en parler rapidement avec d’autres personnes, et voir des retours de certaines autres, pas me concernant directement, mais concernant des personnes qui parlaient aussi majoritairement positivement de leurs lectures. En effet, il y a parfois une méfiance naturelle envers celles et ceux qui sont systématiquement positifs, voire même dithyrambiques envers toutes leurs lectures. Chose que je comprends tout à fait, le partageant parfois d’ailleurs. On connait tous quelqu’un qui, à chaque nouvelle lecture, nouveau film visionné ou autre, en parle comme si c’était devenu sa nouvelle oeuvre favorite, jusqu’à la suivante. J’ai d’ailleurs l’habitude de parler de « meilleur films de tous les temps jusqu’au prochain » dans le cadre du cinéma, lorsque je vois parfois des réactions démesurées et qui ont tendance à se répéter à chaque nouvelle sortie chez certaines personnes.

Mais loin de moi l’envie de juger cela, de toute façon je ne suis pas dans la tête des gens et je ne me permettrai donc pas de remettre en cause leur sincérité. Je souhaite simplement parler de MON cas personnel, qui ne concerne que moi (mais si vous le partagez, vous avez quand même le droit, je ne parlerai cependant pas en votre nom), pour expliquer en quoi je suis un peu toujours très positif et enthousiaste sur le blog. Ceci vous permettra je l’espère de comprendre un peu mieux ma façon de voir les choses, et vous aidera peut-être également à voir si elle colle avec la votre, ou en tout cas pourrait vous donner un indicateur afin de savoir si mes avis peuvent être intéressants ou fiables pour vous. Commençons donc cette explication, qui sera divisée en plusieurs points.

Trop peu de temps pour parler en positif, pour en gâcher sur du négatif

Je dois vous faire une confession, dans mon entourage, je suis plutôt considéré comme un rageux qui n’aime pas grand chose, et qui a tendance à cartonner pas mal les choses. J’ai même participé pendant plusieurs années à une émission de radio sur une station associative, où je parlais surtout de jeux vidéo et de cinéma. Et dans cette émission, j’avais quand même souvent le rôle du mec énervé qui n’aimait pas grand chose. En 3 ans d’émission, j’ai quand même souvent dit sur les bilans de fin d’année « une année unanimement considérée comme magnifique, alors que pourtant on n’a quasiment eu que de la merde ».

Faf larage

Cela peut sembler étonnant quand on voit que je n’écris quasiment que des choses positives, mais pourtant, il est vrai que je peux être assez difficile et critique concernant les œuvres. Alors pourquoi ce n’est pas le cas sur le blog ? Tout simplement car lire et écrire me prend du temps, et j’ai déjà du mal à trouver le temps de parler de tout ce que j’aime, donc je n’ai pas envie d’en accorder trop pour ce que je n’aime pas. En effet, je ne sais pas pour vous (je pense que ça dépend de chacun(e)), mais je préfère parler en positif et avec enthousiasme, plutôt que de défoncer gratuitement des choses que je n’aime pas. Car mon but est davantage d’échanger concernant des choses que j’aime, et de donner envie à d’autres de les découvrir, que de mettre en garde sur des choses que je n’aime pas (même si c’est également intéressant de le signaler). De ce fait, c’est tout naturellement que je me focalise plutôt sur les expériences positives, qui me stimulent, plutôt que sur les négatives. Et vous allez le voir, le second point est un peu lié au premier.

Pas le temps de lire des mangas qui ne me plaisent pas

Comme je l’ai dit, le temps est un luxe qui vient souvent à manquer, dans ces conditions, j’essaie (et je pense y arriver) d’éviter au maximum les lectures qui ne me semblent pas être faites pour moi. Évidemment, il y a souvent (toujours ?) une part d’inconnue lorsque l’on se lance dans une lecture. Il est difficile d’être certain à 100% que l’on va aimer quelque chose, et à l’inverse, une oeuvre vers laquelle on n’irait pas naturellement pourrait nous surprendre positivement.

Me concernant, j’ai le sentiment que mon flair a tendance à être plutôt fiable lorsqu’il s’agit pour moi de choisir les œuvres vers lesquelles je vais. Je ne sais pas si c’est l’expérience qui joue, du haut de mes presque 32 ans, mais j’ai le sentiment lorsque je choisis un manga (ou tout autre média d’ailleurs) que dans l’ensemble, je sais un peu vers quoi je m’oriente, et j’ai rarement des surprises (en positif comme en négatif). Et de ce fait, sachant un peu vers quoi m’orienter, je prends soin d’aller vers des titres assez « safe » et d’éviter ceux qui risquent de ne pas trop me plaire. D’autant plus que le budget fait qu’il vaut mieux se fixer vers les œuvres les plus stimulantes. Et donc, conséquence logique, si je ne lis presque que des choses qui me plaisent, je risque de n’en parler qu’en positif. Mais il y a une autre raison à ce déferlement d’avis positifs…

Le plaisir de la découverte constante

Comme je l’ai dit à de nombreuses reprises, je me suis mis au manga très tardivement. Cela ne fait que depuis cette année où j’achète en grand nombre (si j’en crois mangacollec, j’ai environ 350 titres en tout, et je pense en avoir acheté dans les 250 rien que cette année), et je suis encore dans une forme de plaisir constant de la découverte. J’ai vécu ça lorsque j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement au cinéma. J’avais le sentiment que chaque film, chaque cinéaste ou période que je découvrais me procurait un plaisir décuplé du fait du sentiment de nouveauté et d’ouverture culturelle que cela m’apportait. Et j’ai aussi constaté au fil des années qu’une forme d’habitude s’installait, et que ce frisson de la découverte a fini par me manquer.

Hermione
« J’aime découvrir ! »

Or, j’en suis clairement là aujourd’hui avec le manga. Je ne fais que découvrir actuellement. Que ce soit des classiques que je lis pour la première fois, des séries actuelles à succès, ou des auteurs dont j’ignorais l’existence avant, je suis dans cette euphorie de la découverte qui fait que je peux peut-être manquer parfois de recul, trouver des qualités et une forme d’originalité à des œuvres qui n’en ont peut-être pas tant que ça.

Toujours est-il que de là découle une forme de plaisir à la lecture qui est presque constante, et que j’essaie de traduire au mieux dans mes articles. J’essaie malgré tout de prendre un peu de recul vis-à-vis de mon ressenti, pour essayer de rester mesuré (ce n’est pas toujours facile, notamment quand je parle de Prisonnier Riku…). Je ne dirai pas que j’essaie de rester objectif dans mes avis, car je suis clairement de ceux qui pensent que l’objectivité est totalement impossible. Nos avis quels qu’ils soient sont forcément influencés par des tonnes d’éléments extérieurs, et il me semble qu’il est impossible de mettre tout ceci en retrait pour délivrer un avis totalement neutre. De ce fait, le mieux (selon moi) et d’assumer parfaitement son point de vue et comment il se crée, ce que j’essaie de faire ici en expliquant pourquoi je suis si positif avec les œuvres.

Je n’aime pas jouer les rabat joie

Dernière raison pour laquelle je ne parle que de mes lectures et expériences positives : je n’aime pas jouer les rabat joie. J’entend par là que j’ai conscience que lorsque j’aime ou n’aime pas quelque chose, je ne suis jamais seul dans mon cas. Et à l’inverse, il y a toujours des gens de l’avis opposé. Et si j’aime quelque chose et que quelqu’un me dit qu’il n’aime pas, ce n’est pas un soucis en soi. Mais par contre, je me vois mal me mettre dans la posture de celui qui dézingue une oeuvre qui peut plaire à plein d’autres personnes.

Je ne sais pas comment l’expliquer, mais je suis mal à l’aise avec l’idée de venir casser le plaisir des gens. Je n’ai pas envie que quelqu’un qui soit à fond dans un manga tombe sur un de mes articles qui va lui expliquer qu’en fait il a tort, et que son manga est pourri. Déjà rien que dans mes articles sur Edens Zero, je me sens parfois obligé de tempérer mes avis négatifs car je vois sur les réseaux sociaux que cette série a des fans, qui se sont attachés aux personnages et à l’univers, et je n’aime pas trop être dans la position de celui qui va leur dire « vous avez tort, vos personnages ils sont pourris », même si cela peut être ce que je pense.

De ce fait, c’est un questionnement que je me pose encore réellement sur est-ce que je dois parler ou non de choses que je n’aime pas ? Est-ce que ce n’est pas « malhonnête » de ne parler que des choses positives ? Dans tous les cas, si je dois parler de choses en négatif, cela serait très rare puisque comme je l’ai dit, dans mes lectures, je retire assez peu de négatif au final. J’ai parlé d’Edens Zero et des Héros de la Galaxie sur le blog en négatif, mais c’est parce que ce sont des séries qui me plaisaient et qui ont fini par me faire décrocher. Et je crois qu’en dehors de ces deux cas, les seules autres lectures cette année dont je pourrai parler en négatif sont Dragon Ball Super (car malgré quelques qualités, ça oscille entre le mauvais et le à peine passable selon moi) et l’adaptation manga de The Legend of Zelda – Ocarina of Time. Pas de quoi contrebalancer tout le positif donc.

Mais vous l’aurez compris, je parle de façon positive car cela correspond à ma façon de voir les choses et de consommer les mangas. De ce fait, j’essaie surtout de bien expliquer mon ressenti pour que vous puissiez faire la distinction entre les lectures plaisantes, celles que je trouve excellentes, et celles encore au-dessus, qui sont marquantes. J’espère arriver à montrer clairement cette distinction dans mes lectures. Mais ça, c’est surtout à vous de me le dire !


Cet article étant fini, n’hésitez pas à me donner votre avis sur la question. Si vous êtes aussi plutôt du genre à préférer vous concentrer sur les œuvres positives, si vous pensez qu’il est bon de mettre aussi en avant le négatif, ou même carrément si vous ne vous êtes même pas posé la question et écrivez naturellement d’une façon, de l’autre, ou des deux, sans vous en soucier. C’est une question qui est très intéressante à mes yeux. Merci d’avance pour celles et ceux qui voudront bien me donner leur point de vue !

43 commentaires

    • je sais que ce n’est pas un avis partagé par tout le monde justement, c’est pour ça que je souhaitais expliquer ma position et pourquoi je parle quasiment jamais en négatif des choses.

      Ça et le fait que j’ai la chance d’aller globalement vers des œuvres qui me conviennent (je pense d’ailleurs être plutôt bon public).

      Aimé par 1 personne

  1. Je pense (et agis) comme toi la plupart du temps : en général, je ne consacre des chroniques complètes qu’aux titres que j’ai appréciés. Par contre, je peux donner un avis plus nuancé ou négatif « en passant », comme dans le « C’est lundi… »

    Comme toi, je n’aime pas « démolir » une oeuvre parce que je suis consciente que d’autres personnes peuvent l’apprécier, mais si je dois émettre un avis négatif je vais prendre le temps de le justifier, je ne vais pas dire « j’ai pas aimé parce que c’est nul » xD

    Continue à faire comme tu le sens !

    Aimé par 1 personne

    • Oh, dans tous les cas je comptais bien continuer à faire comme ça, je n’ai vraiment pas envie de me forcer à faire les choses.

      Effectivement, dans les C’est lundi que lisez-vous, il m’arrive de donner des avis plus négatifs rapidement sur des lectures, mais comme cela reste rare, je ne pense pas que ce cela contrebalance mes avis toujours globalement positifs.

      J'aime

  2. c’est pas faux (comme dirait un personnage bien connu).

    Même si les râleurs font les beaux jours de Youtube, j’avoue que c’est pareil: si je dois dire du mal, c’est soit dans un article « coup-de-gueule » où je me lache un bon coup, soit dans une ligne d’un article « saisonnier » genre « c’est lundi, que lisez vous? »

    ça explique peut-être mon silence sur mon blog en ce moment 😀

    Moi ce que j’aime pas par contre, c’est ces blogueurs qui semble avoir un orgasme sans trop de justification à chaque lecture d’un tome, qui souvent n’est pas si fameux que ça. Mais tu n’es pas de ceux là.

    Aimé par 1 personne

    • Je vois ce que tu veux dire dans ton dernier paragraphe, et je t’avoue que ça me rassure que tu dise que je ne suis pas de ceux-là. Car parfois, j’ai l’impression de tout le temps m’enflammer pour mes lectures, de toujours dire que tout est génial.

      D’où le fait comme je l’ai dit que j’essaie (en espérant y arriver à peu près) de nuancer un peu les choses, entre les différents degrés d’appréciation.
      Parce qu’il peut y avoir des lectures que j’aime, certaines qui me sont juste agréables, mais d’autres que j’adore. Et j’essaie de bien mettre en avant la différence entre tout ça.

      Aimé par 1 personne

  3. Cela ne fait pas très longtemps que je te suis, donc je ne peux pas juger si tu es très/trop positif. Je suis un peu comme toi dans le sens où déjà je choisi mes lectures, je me renseigne un peu avant. Ensuite c’est peut-être bête, mais même si je n’ai pas aimé une lecture, je pense à l’auteur qui y a passé du temps, et je ne me vois pas descendre son travail. Donc il me semble possible de rester honnête, tout en cherchant quel type de lecteur pourrait mieux l’apprécier.
    Question subsidiaire : je m’y connais peu en mangas, j’ai vu passer la saga Ken’En sur twitter, connais-tu ?

    Aimé par 1 personne

    • Je connais seulement de nom, je n’ai pas encore lu, et justement, le fait qu’ils fassent des coffrets pour la fin d’année me donne bien envie. Je n’en ai eu que des retours positifs, et en plus le loup est trop mignon !

      Sinon, effectivement, ça me gène vis-à-vis des gens qui ont passé du temps à travailler sur une oeuvre de la descendre violemment. Et pareil, je pense aussi aux gens qui aiment et je me dis que ce serait pas très sympa de descendre leurs goûts.

      Après, il y a des cas limite, où j’ai le sentiment qu’on se fout de moi (comme ça, il y a les deux premiers tomes de Dragon Ball Super qui me viennent à l’esprit), où l’envie de me lâcher peut parfois venir.

      J'aime

  4. Perso ma ligne éditoriale est claire : si je prends la peine de parler de quelque chose c’est que je l’ai aimé ou que j’ai pris assez de recul pour me dire que ça peut plaire à x type de lecteur. Si je n’ai vraiment pas aimé un roman ou un manga, je m’abstiens parce que comme tu le dis pourquoi perdre son temps à parler du négatif ? Toute publicité est bonne à prendre, même la mauvaise. Quand un texte ne vaut pas le coup, je ne perds pas mon temps avec lui ni le temps de mes lecteurs. Donc je partage à 100% ton opinion et c’est ce que j’apprécie sur ton blog 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Moi je trouve cela intéressant de lire des avis positifs. Aujourd’hui la place est trop laissée aux râleurs et autres énervés qui ne savent que dire du mal.
    Ce que j’aime sur ton blog c’est ton objectivité. Même si tu aimes l’oeuvre tu n’hésites pas à dire que certaines choses t’ont dérangées. Du coup rien que pour cela tu n’es absolument pas dans le « j’aime » à tout prix. Tu donnes simplement ton avis.
    PS : je viens juste de réaliser qu’en changeant dernièrement le visuel de mon blog j’ai choisi le même thème que toi. j’ai dû être influencée inconsciemment…

    Aimé par 1 personne

  6. Perso, j’écris souvent de façon nuancé en essayant d’exprimer le positif et le négatif (parce qu’il n’y a pas d’œuvre 100% excellent ou 100% catastrophique).

    Après perso, ça me dérange pas d’écrire une chronique avec bcp de sel parce que j’ai souvent plus d’inspiration dans les arguments négatifs que positifs.

    Mais je comprends ta position. La positivité est une ligne directrice concevable. Tant que le blogueur n’en fait pas des caisses tout le temps (ça peut arriver parfois d’enjolivé au max un propos mais faut que ça reste limité).. Mais ce n’est pas ton cas donc continue à écrire comme tu préfères le faire !

    Aimé par 1 personne

  7. Quand je n’ai pas aimé un bouquin, j’en parle quand même car je trouve ça intéressant. Mais je comprends pourquoi vous êtes plusieurs à ne pas vouloir vous plier à cet exercice !
    Quant au fait que l’on puisse s’interroger sur la légitimité d’une énorme chronique sur un blog, quand on ressent la passion qui se dégage de l’article, on ne se pose finalement pas de question – et je ne m’étais pas posé la question sur ton blog, d’ailleurs 😉

    Aimé par 2 personnes

  8. Je comprends tout à fait ta démarche d’autant que tes avis sont toujours argumentés. Tu ne tombes jamais dans une exaspérante béatitude devant chaque lecture, mais tu nous présentes les points qui t’ont fait vibrer.
    Pour ma part, j’ai longtemps eu la même politique que toi pour les mêmes raisons d’ailleurs. Maintenant, j’ai une politique différente. Sauf une fois avec un roman qui m’avait tellement agacée que j’avais besoin d’en parler, je ne parle pas des livres de ma PAL qui m’ont déplu par manque de temps. En revanche, quand il s’agit d’un SP, j’estime devoir une chronique qu’elle soit bonne, mitigée ou négative, mais j’essaie au maximum de relever les points qui m’ont convaincue parce qu’il y en a quasiment toujours…

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je comprends tout à fait ton point de vue. Concernant les SP, je n’en reçoit pas, mais effectivement, dans ces cas-là, je pense qu’il faut quand même écrire quelque chose, même si on n’a pas aimé.

      Merci en tout cas de m’avoir partagé ton point de vue sur la question (et d’avoir pris le temps de lire le mien également).

      Aimé par 1 personne

  9. Personnellement je te comprends. Moi aussi je ne poste que des avis positifs (ou presque, par exemple j’essaye je chroniquer toutes les sorties Disney au cinéma, donc si un film ne me plaît pas, je suis obligée de le souligner ahah). Mêmes raisons que toi : ça prend du temps de faire un article, et je préfère le passer pour parler de quelque chose qui m’a plu. Ou alors moyennement ou pas plu, mais qu’il y ait pleins de choses à dire dessus quand même. Entièrement d’accord pour l’objectivité. Je me souviens de mon prof de philo au lycée, qui nous avait expliqué que dans le mot « subjectif », on retrouvait « sujet », comme l’individu. Un individu ne peut jamais être totalement objectif vu qu’il est influencé -même inconsciemment- par son milieu social, son éducation, sa propre culture etc…De plus, concernant les oeuvres culturelles, y’a-t-il un intérêt à rester le plus neutre/objectif possible ? Les émotions n’étant pas le but recherché dans la plupart des oeuvres ? Bref, un questionnement très intéressant ahah !

    Aimé par 1 personne

    • Ca me fait plaisir que tu aies relevé cette remarque sur l’objectivité ! Effectivement, je ne prétends jamais être objectif dans mes avis car tout reste relatif, et j’aurai bien du mal à trouver des critères de qualité absolus pour les œuvres. Pourtant j’ai cru longtemps qu’il y avait de « vrais » critères de qualité, et des choses « objectives » mais je ne pense plus du tout comme ça.

      Et merci pour ton témoignage. Comme je l’ai dit à d’autres, j’ai finalement le sentiment qu’on est plutôt nombreux à préférer parler du positif.

      Aimé par 1 personne

  10. Je suis un peu rassurée face à un tel article : un instant j’ai cru que tu étais du genre bisounours qui love trop la vie et tout ce qui l’entoure >.<
    Je trouve ton point de vue tout à fait honnête et logique, car après tout si tu choisi bien tes lectures il y a effectivement peu de chance que tu sois déçu.
    Pour ma part, c'est plus compliqué. Etant quelqu'un de très lunatique, mon ressenti face à une lecture peut être très variable en fonction de ce que je vis au moment de cette lecture; d'autant que j'ai des goûts variés allant du polar bien flippant à la romance de lycéen, et j'ai tendance à être moins exigeante face à des romances qu'à des polars où là je ne laisse passer aucun détail de travers !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est aussi tout à fait compréhensible, et je pense être un peu comme ça, mais de façon différente.
      Par exemple, j’ai le sentiment de tolérer plus facilement des défauts dans les shonen nekketsu que dans les autres genres.
      Et en fonction de l’aura du manga aussi, mon ressenti peut être variable. Par exemple, je suis en plein dans Akira, et j’avoue que je suis presque déçu. Je pense que j’en attendais le messie, et c’est très bien, mais j’en veux davantage.
      J’approche de la fin, donc à voir ce qu’il en est mais je crois que je vais moins aimer que ce que j’aurai espéré.

      Aimé par 1 personne

  11. J’aime bien passer du temps à me renseigner sur ce que je vais lire pour ne pas regretter mes achats. Du coup les blogs comme les tiens m’aident à faire des choix. Au final que tu parles positivement ou non n’est pas important puisques tu abordes les points essentiels de l’oeuvre, suffisament pour qu’on puisse se faire un avis.

    Par exemple je ne lirai pas Prisonner Riku parce que ce que tu as cerné dans l’oeuvre n’est pas ce que je recherche. À contrario tu m’as fais découvrir Créatures Fantastiques.

    Malgré tout si tu découvres une oeuvre nul ou avec un message idéologique non ethique et que tu as perdu ton temps, j’apprecierai de le savoir pour ne pas justement que les autres perdent le leur.

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends tout à fait.
      En fait, comme je l’ai dit, pour le moment, je ne peux pas dire que j’ai lu très souvent des mangas que je qualifierai de « nuls ».
      Cette année, je ne vois qu’Edens Zero dont le niveau atteint depuis 3 tomes est dans le titre pour moi; et Dragon Ball Super.
      Dans ce genre de cas, je l’évoque rapidement dans les C’est lundi que lisez-vous, ou j’en fais un article si c’est une série dont je parlais avant (par exemple j’ai arrêté Les Héros de la Galaxie car 3 tomes exactement sur le même schéma, c’était trop pour moi, et je l’ai expliqué dans un article).

      À voir si par la suite cela se fera plus souvent ou non, mais je pense me focuser davantage dans mes lectures, et de ce fait, je ne suis pas sur d’avoir beaucoup plus de négatif à souligner.

      En tout cas, je suis très content de t’avoir fait découvrir Créatures Fantastiques, je pense que cette série sera dans mon top 2019 !

      J'aime

  12. Je te rejoint totalement sur ça ! Mis à part sur mon bilan de lecture mensuel, je ne vais pas parler des oeuvres que je n’ai pas apprécié. Pas le temps et puis bon, ce n’est pas mon truc. Par contre j’avoue bien aimer lire les avis négatifs sur les autres blogs haha ! Cela me permet d’avoir un avis divers et puis si j’ai aimé l’oeuvre ça ouvre le débat ! Du coup je fais comme toi, mais j’aime qu’on critique xD

    Aimé par 1 personne

  13. Une belle analyse introspective ! Je ne trouve pas ça malhonnête de ne parler que des choses que tu aimes… j’y ai songé aussi. Je me demandais : qui ça intéresse, un mauvais avis ? Finalement, on traîne tous sur les blogs pour découvrir de belles lectures… mais aussi pour trouver des avis sur les lectures qui nous intéressent.
    Donner un avis négatif, ça peut être vu comme une perte de temps oui, mais en même temps, je le considère comme une mise en garde : « attention, ce livre dont tout le monde parle/ce nouveau livre n’est pas si bien, ou même mauvais. »
    Je comprends cependant ton point de vue. Tu préfères ne pas gâcher ton temps, et il n’y a rien de positif. Finalement, en allant sur ton blog on sait qu’on découvrira uniquement des livres que tu as aimé. C’est assez bien comme philosophie.
    Aussi, plus je lis, plus je connais mes goûts. En conséquence, moins de déceptions et beaucoup d’éloges concernant les livres. J’ai aussi tendance à ne pas être trop dure. Un livre dont la lecture a été difficile, qui m’aura fait râler, et bien finalement, je n’aurai pas des critiques si dures dans la chronique. Tout travail mérite respect, sauf si ce travail manque de respect à une communauté ou une personne, évidemment. En tout cas, belle réflexion !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ce commentaire très sympathique, et pour avoir pris le temps de me faire part de ton point de vue.
      J’ai l’impression que pas mal de gens partagent ma vision des choses, et le fait de préférer se focaliser sur le positif.

      Et comme tu le dis, moi aussi au fil du temps, je connais mieux ce qui m’intéresse et j’évite les déceptions de ce fait.

      J'aime

  14. C’est une chose que je comprends bien de n’émettre que des avis positifs ou presque.
    Un peu de négatif ou de mitigé ne fait pas de mal non plus, si c’est écrit non pas dans le but de démonter un livre mais peut-être de pouvoir échanger dessus. Par exemple, je ne me suis toujours pas remise de ma lecture des Garçons de l’été de Rebecca Lighieri, qui est un livre que je n’ai pas su classer parce qu’il relève du génie par moment mais qu’il est absolument horrible et pas en accord avec mes idées. J’ai posté un retour dessus plus pour en discuter que pour le descendre.
    Cependant, ça rejoint mon article « lecteur peu exigeant mauvais lecteur » et ce que tu disais dessus. Peut-être qu’avec le temps, on développe un peu plus la capacité d’aller vers des livres qui nous plaisent. Et puis, tu parlais de ton esprit très critique, à contresens vis-à-vis du cinéma, avec l’âge (bien que tu sois jeune quand même, question de point de vue, j’ai du mal à me dire que, passé la trentaine, ça y est on est des vieux 😂) , tu as sûrement développé aussi un autre point de vue. Le positif ne fait pas de mal. Ça ne veut pas dire que tu aimes tout, simplement que tu préfères partager ce qui est susceptible de plaire. C’est une excellente chose selon moi.
    Je continue de partager des lectures plus mitigées de mon côté parce qu’il y a peut-être parmi ces livres, des possibilités que ça plaise. Je pense que certains livres méritent un peu de publicité même si on n’a pas aimé.
    Et l’essentiel, c’est finalement d’être en accord avec soi. Si cette façon de faire te convient, alors c’est parfait.

    Aimé par 1 personne

    • Merci d’avoir partagé avec moi ton point de vue.
      Je te rejoins sur l’idée de parler de lectures plus mitigées si on a un point de vue intéressant à développer, ou en tout cas qui vise à créer la discussion. Je pense d’ailleurs que si je dois parler en « négatif » de certaines oeuvres, ce sera surtout pour pouvoir échanger et pas pour démonter les choses, comme tu l’expliques bien !

      Aimé par 1 personne

  15. « Pas le temps de lire des mangas qui ne me plaisent pas » Ca m’a fait rire mais c’est vrai.

    Ca m’arrive de parler de livres négativement quand j’estime que tous les retours positifs méritent d’être contrebalancés par un retour négatif car j’ai horreur de ne lire que des choses dithyrambiques sur un livre que j’ai moyennement apprécié, voire que je n’ai pas aimé du tout. Par contre, je ne vais pas utiliser des mots comme « pourri » ou « nul », je trouve ça franchement gonflé et trèèèès subjectif. De plus, comme tu l’as dit, ça peut froisser des gens…

    Mais je comprends ton point de vue, je ne suis pas sereine quand j’écris une chronique négative…

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je comprends aussi l’envie d’écrire des avis pour contrebalancer certaines choses. Ca pourrait d’ailleurs m’arriver, même si j’ai l’impression que quand je lis des choses qui ne me plaisent pas au final, c’est pour le moment des œuvres assez peu appréciées globalement (Genre Dragon Ball Super ou Edens Zero).

      Mais tout comme toi, je ne suis pas serein quand j’écris des avis négatifs (car il y en a quand même quelques uns, mais très minoritaires !)

      Aimé par 1 personne

      • Bon, ça va, tu ne déclencheras pas de foudres xD

        Je me suis abonnée à ton blog car ça me rend nostalgique. (ancienne grosse consommatrice de mangas que je suis mais limitée financièrement)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.