Mon avis sur… Félin pour l’autre T.4 de Wataru Nadatani

Félin pour l'autre

C’est toujours avec plaisir que je me lance dans un nouveau tome de Félin pour l’autre ! Les couvertures présentant à chaque fois un chat différent dans une posture toute mignonne me mettent directement dans l’ambiance et je dois avouer que mon faible pour les animaux fait que j’ai toujours mon quota de bonne humeur, de douceur et de rires également (car cette série est vraiment drôle). Ce quatrième tome ne déroge pas à la règle, comme on va le voir, et continue de développer tous les ingrédients qui font qu’elle me plaît depuis le début.

Certains ont de longues pattes, d’autres les ont plutôt courtes. 
Les uns ont les oreilles fièrement dressées, les autres rabattues, le pelage fourni et ou bien long et soyeux ! Les chats sont tous différents, et tous ont leur charme !
Après avoir connu l’enfer des « courses poursuites nocturnes », Kensuke va devoir mettre Tora à la diète, et ce faisant, découvrir ce qu’est le véritable amour des chats !

Si vous n’avez pas lu les précédents tomes ni mes articles qui leur sont consacrés, resituons un peu la série. Félin pour l’autre est un manga qui se caractérise par le fait qu’il adapte les codes du shonen nekketsu au manga animalier. Ainsi, le héros Kensuke s’entraîne sur la voie des chats, afin de devenir lui-aussi maître chat. S’il y a un vague fil rouge à l’intrigue, il s’agit quand même en partie d’un manga à sketch, où chaque chapitre développe une péripétie relativement autonome, et en profite en règle générale pour parler davantage de l’éducation et des soins à apporter aux chats.

Dans ce quatrième volume (sur six), la question de la diète est abordée, et on nous rappelle qu’il est important de surveiller l’alimentation de nos animaux pour leur santé, car chez eux plus encore que chez les humains, le surpoids peut avoir des conséquences fâcheuses. Une fois de plus, l’auteur arrive vraiment à entrer en résonance avec mon expérience personnelle, et je me retrouve énormément en Kensuke quand je vois comment il a du mal à ne pas céder à son animal si mignon (je dois avouer que j’ai un peu trop tendance à partager la nourriture avec mon chien, au point où j’en viens même à culpabiliser quand je mange une pomme ou une banane sans lui…). On retrouve là un des points forts de la série depuis ses débuts, à savoir le fait de donner des leçons et autres indications sur comment s’occuper au mieux des chats de façon très naturelle, le tout se mariant parfaitement au développement du récit, avec un humour qui fait mouche en prime.

En dehors de ça, deux chapitres nous parlent plus en détails des rapports entre les chats, et comment ils peuvent finir par devenir amis et vivre ensemble. À ce titre, un nouveau chat dont la mignonnitude dépasse l’entendement va rejoindre Tora, en même temps qu’une camarade de Kensuke va rejoindre le Cat-Club. Cette dernière est une amoureuse des chats qui est connue sur les réseaux sociaux pour les belles photos qu’elle prend d’eux, et se nomme Kurokawa (oui, comme l’éditeur). Un nouveau personnage au potentiel comique indéniable se joint donc à la bande, apportant encore un peu de diversité à un casting déjà vraiment sympa.

En résumé, ce tome continue de développer l’univers propre à la série ainsi que ses personnages, et si l’intrigue semble faire du sur-place, je n’ai pas boudé mon plaisir pour autant, chaque chapitre étant vraiment intéressant et très drôle. Il y a pas mal de comique de répétition avec les réactions de Kensuke, mais ça me fait toujours autant rire et je me sens surtout toujours aussi proche du personnage concernant son rapport aux chats. De ce fait, c’est encore une fois une vraie réussite pour la série, qui devrait toucher en particulier les amoureux des animaux !

 

 

2 commentaires

  1. J’attends que la série soit disponible à ma médiathèque (à moins que je finisse par craquer), mais en te lisant, j’ai encore plus hâte de la découvrir. C’est génial qu’en plus d’être plein d’humour, ce manga traite du rapport que l’on peut avoir aux animaux, mais aussi de sujets que l’on expérimente quand l’on a la chance d’avoir adopté un animal 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.