Mon avis sur Vinland Saga T. 9 à 11 de Makoto Yukimura

Vinland Saga

J’avais enchaîné d’une seule traite les tomes 1 à 8 de Vinland Saga, qui correspondent au prologue de l’histoire. Il faut dire que l’univers viking est parfaitement retranscrit, que l’histoire de Thorfinn est passionnante ainsi que tout ce qui concernait Askeladd et les luttes de pouvoir. Et la fin de ce prologue était très plus réussies, montrant après toutes ces années à Thorfinn la vacuité de la guerre et du désir de vengeance. Ainsi, nous arrivions à la fin du parcours d’Askeladd qui marquait également un tournant dans celui de notre jeune héros, qui se retrouve esclave chez un propriétaire terrien. Voyons donc comment son aventure est relancée.

La vie de Thorfinn a basculé le jour où Knut a tué Askeladd et où, pour le punir d’avoir osé porter la main sur lui, le nouveau roi autoproclamé d’Angleterre l’a vendu en esclavage. Le jeune homme vit à présent au Danemark, dans la ferme de Ketil. Ou du moins survit. Privé de sa raison de vivre, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Sa rencontre avec Einar, un esclave récemment acquis par maître Ketil va pourtant l’obliger à changer d’attitude. Einar est aussi plein de vie que Thorfinn est apathique, et il est bien décidé à reconquérir sa liberté en travaillant dur. Pour la première fois de sa vie, Thorfinn a un ami, et c’est toute sa vision du monde qui risque bien d’en être bouleversée.

Ces trois tomes ont une structure qui m’a particulièrement plu, dressant un parallèle entre le parcours de Thorfinn et celui de Knut. Alors que notre héros refuse désormais de faire preuve de violence, même auprès des hommes qui le briment, le jeune prince devient de plus en plus avide de pouvoir et de conquête, et ne va pas hésiter à comploter et se salir les mains. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé la représentation de Knut, qui parle régulièrement avec la tête découpée (imaginaire) de son père (bel et bien mort décapité par contre). C’est une façon simple mais très réussie de montrer les tourments que ressent le personnage. De plus, ces conversations intimes permettent de comprendre davantage le but du personnage. Bref, je trouve Knut très réussi dans cette partie, mais je vais revenir dessus.

Car si le jeune souverain est le moteur de la grande histoire, le cœur du récit reste le parcours de Thorfinn. Comme je l’ai dit, suite à la mort d’Askeladd, notre jeune héros n’a plus de réel but dans la vie et se retrouve esclave d’un propriétaire terrien, maître Ketil. Il va travailler avec Einar qui va devenir son premier ami. Ainsi, si la première partie était drivée par le désir de vengeance, celle-ci semble tournée vers une forme de rédemption, où notre héros recherche une nouvelle raison de vivre.

Et sur ce point, ce retour à la terre et à une vie simple m’a beaucoup plu. Je ne sais pas comment les choses vont évoluer par la suite, mais j’ai beaucoup aimé voir ce nouveau Thorfinn, en proie à des cauchemars, torturé par son passé, qui va cependant s’ouvrir à Einar qui deviendra son ami, un élément fondamental pour son évolution. Ceci nous permet de nous recentrer sur Thorfinn, qui apparaissait presque comme secondaire dans la première partie de l’histoire, qui mettait davantage l’accent sur Askeladd. Ici, l’auteur a la bonne idée de se concentrer sur l’évolution de l’état d’esprit de notre héros, comme je l’ai déjà dit, et sur sa volonté d’abandonner la violence. On voit cependant que les vieux réflexes sont difficiles à abandonner, mais la fin du tome 10 témoigne d’une vraie volonté de changer et de devenir un homme nouveau. Ce moment est d’ailleurs pour moi le pinacle émotionnel du cheminement de notre héros.

Mais vous vous en doutez, les choses ne seront pas si simples. En effet, au-delà des mercenaires et autres employés de ferme qui mènent la vie dure aux deux esclaves, la petite histoire et la grande finissent par se rejoindre lorsque Ketil se retrouve face à Knut qui complote contre lui. Or, le bon propriétaire terrien a deux fils, dont l’aîné est un puissant guerrier, qui ne l’entend pas de cette oreille. De ce fait, le tome 11 nous montre comment naît une opposition entre la famille de Ketil et la couronne. Et on peut supposer que, en tant qu’esclave de Ketil, Thorfinn sera rattraper par la violence et la guerre. Mais ça, ce sera pour les tomes suivants, que je pense lire dans très peu de temps tant j’ai encore une fois été cueilli par cette série. Le changement de ton étant particulièrement bien vu pour épouser l’évolution de notre héros qui risque de ne pas être tranquille de sitôt.

En résumé, ces trois nouveaux tomes de Vinland Saga relancent l’histoire après un prologue brillant. L’évolution des personnages principaux, en particulier Knut et Thorfinn est excellente et laisse encore une fois augurer de grands moments d’émotions et d’action. J’ai particulièrement hâte de voir quelles directions vont prendre les trajectoires de chacun tant les deux personnages connaissent des développements passionnants.

Publicités

4 commentaires

  1. Sûr que tu vas aimer la suite. Moi j’ai dévoré les 19 premiers tomes d’une traite. Je suis fan de cette série. Je suis ravie d’y découvrir une histoire qui ne nous est pas raconté à l’école alors qu’elle a eu un impact fort sur notre pays… Du coup je me suis mise à m’intéresser aux vikings, à leur histoire au point de vouloir faire des costumes pour une prochaine fête médiévale :-).
    Cette saga est époustouflante.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.