Mon avis sur… Dr Stone T.8 de Riichiro Inagaki et Boichi

Dr Stone 8

Après un septième tome tonitruant, j’avais vraiment hâte de découvrir ce que le duo de mangakas nous réservait dans ce nouveau volume de Dr Stone. Et nous allons voir que celui-ci s’avère toujours aussi passionnant, entre le développement des thématiques habituelles de la série, l’arrivée d’idées nouvelles et surtout, une grosse évolution dans l’intrigue qui risque d’amener pas mal de changements ! Voyons ça ensemble, avec un minimum de spoilers pour ne pas vous gâcher le plaisir.

Quand l’information devient une arme au service de la science !

Chrome, Magma et Gen s’introduisent dans l’empire de Tsukasa et réussissent à cacher un téléphone portable en plein territoire ennemi !
Qui donc répondra au premier appel téléphonique ?! Pendant ce temps, au royaume de la science, Senku et les villageois cherchent à mettre au point une automobile !
Parvenus à construire une machine à vapeur, ils propulsent le monde de pierre à l’ère de la révolution industrielle !!

Le résumé l’indique tout de suite, on passe à un nouveau pallier dans la série puisque, armé du téléphone portable, le royaume de la science met à exécution son plan pour affronter le royaume primitif de Tsukasa. Cette opération d’infiltration est l’occasion de revoir des visages connus que l’on avait perdu de vue depuis un moment (vous devez deviner de qui il s’agit), et d’affirmer une fois encore la volonté de l’antagoniste, ainsi que sa façon de penser. C’est toujours agréable de revenir sur Tsukasa et ses motivations car cela montre une vision qui n’est pas uniquement positive de la science, ou tout du moins, de l’évolution des civilisations. Car si la science permet à Senku de faire des choses passionnantes, en quelques images seulement, Inagaki et Boichi montrent également que la science a créé les bombes et le coca (la boisson étant un des symboles du capitalisme destructeur, les mexicains étant par exemple spoliés de leur eau pour en fabriquer). Tout ceci est encore une fois passionnant et témoigne d’une vraie intelligence dans l’écriture et d’un travail vraiment réfléchi sur la thématique principale du récit.

Sur ce point d’ailleurs, une des péripéties du tome met en avant le CD récupéré par Senku, et en particulier une chanson. Cette scène, très réussie dans l’absolu, permet de mettre en avant l’importance de la technologie (et donc de la science) dans l’évolution et la préservation des formes d’expression artistique. Cette thématique avait déjà été soulevée dans le récit plusieurs fois, et je suis vraiment ravi qu’elle continue d’être développée car elle permet une mise en abyme intéressante et souligne l’importance de la fiction et de l’art en général dans la façon dont l’humanité se définit, tout en nous rappelant que l’art est totalement corrélé aux technologies qui permettent de créer.

Au-delà de ça, une nouvelle thématique apparaît dans le récit, en lien avec l’affrontement qui arrive. On a en effet plusieurs fois l’occasion de voir les personnages parler du fait de tuer et de ce que représente le fait d’ôter une vie (Senku souhaitant gagner sans verser une goutte de sang alors que Tsukasa n’hésite pas à se salir les mains depuis le début). J’ai été positivement étonné de voir cette thématique arriver, car elle vient enrichir un récit déjà très dense. Cependant, elle n’est pas encore exploitée à 100%, à voir ce qu’il en sera par la suite.

Mais ce tome n’est pas là simplement pour enrichir les thématiques, il permet surtout au récit de faire un bond en avant. J’ai cru comprendre que certaines personnes étaient un peu lassées par le fait que l’on ne quittait plus le village depuis le tome 3, ils risquent donc d’être ravis de voir que désormais, les personnages se déplacent et prennent les devants. Comme je l’ai dit, on passe un certain temps du côté de Tsukasa, l’occasion de revoir d’anciens personnages mais aussi d’en découvrir de nouveaux. De ce fait, l’histoire passe à un nouveau stade et l’affrontement qui vient de commencer promet d’être passionnant, d’autant plus que les membres du royaume de Tsukasa se révèlent avoir des compétences différentes, rendant le tout très varié et dynamique. À ceci vient s’ajouter le fait que, comme depuis le début de la série, Senku essaie davantage de ruser et de se reposer sur la science pour s’assurer la victoire. Ainsi, la guerre est belle et bien déclarée et on peut supposer que les conséquences de ceci vont rapidement se faire sentir !

En résumé, pour toutes les raisons que j’ai évoqué, ce huitième volume de Dr Stone est encore une fois une réussite totale pour moi. Que ce soit du point de vue de l’esthétique, toujours aussi maîtrisée, de l’écriture globale qui fait avancer le récit à grands pas tout en développant des thématiques passionnantes, ou de l’humour et des personnages toujours au top, je suis toujours autant conquis par cet univers si original, riche et fun. Une lecture qui est encore une fois passée trop vite, ce qui est pour moi le signe d’une lecture brillante !

3 commentaires

    • Oui, l’anime est une plutôt bonne adaptation.
      Après, dans l’ensemble j’ai tendance à préférer les mangas aux animes, et surtout, c’est plus dur pour moi de regarder des adaptations de mangas que je connais déjà.

      Mais c’est un bon compromis si tu ne peux pas acheter les mangas.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.