Mon avis sur… Tokyo Revengers T.4 de Ken Wakui

Tokyo Revengers

Tokyo Revengers est un gros coup de cœur pour moi depuis son premier tome, en particulier grâce à son personnage principal qui cherche à devenir une personne meilleure, ainsi qu’à la relation qui le lie avec la jeune fille qu’il cherche à sauver. C’est cela qui assure à la série une assise émotionnelle forte, en plus d’une caractérisation de personnage qui peut parler facilement (je pense qu’on souhaite tous être les meilleures versions possibles de nous-mêmes, et de ce fait, le parcours de Takemichi peut nous parler). Voyons donc comment ce quatrième tome poursuit cette aventure et continue à nous faire ressentir des choses très fortes.

Un saut temporel de 12 ans dans le passé donne au jeune Takemichi l’occasion de sauver son ex-petite amie, victime des règlements de comptes d’un gang appelé Tokyo Manji-kai.
Malheureusement, il n’a pas réussi à empêcher le poignard de Kiyomasa de s’abattre sur Draken ! N’y a-t-il vraiment aucun espoir de changer le passé ?! La vengeance de Takemichi est sur le point de commencer !

Si vous avez lu le tome 3, vous aviez sûrement hâte de voir ce qu’il en était suite au cliffhanger qui terminait ce volume, nous laissant devant le corps poignardé de Draken. Fort heureusement, ce dernier n’est pas mort, mais il n’est pas tiré d’affaire pour autant. Ainsi, la première partie du volume va mettre une nouvelle fois Takemichi à l’épreuve puisqu’il va avoir la lourde tâche de protéger son ami. Et il sortira une fois de plus grandi de cette épreuve.

De ce fait, Wakui continue de travailler la thématique principale de son récit à travers son héros, c’est-à-dire l’idée que l’on puisse, si on fait les efforts pour cela, arriver à s’améliorer et à devenir une meilleure personne. C’est donc ce qui arrive à Takemichi, qui surmonte un obstacle de taille malgré ses défaillances, par la seule force de sa volonté et de son courage, dans la grande tradition du shonen. Vous ne serez donc pas étonné si je vous dit que j’ai été particulièrement touché par cet aspect.

Une fois ce moment de tension passé, le mangaka a la bonne idée de faire redescendre la pression avec un peu d’humour, tout en n’oubliant pas de développer les relations entre les différents personnages. Et encore une fois, on a droit à un aller-retour entre le passé et le présent, afin de faire le point sur les modifications qu’a opéré Takemichi dans le déroulement des événements. Tout n’est cependant pas si simple (sinon, la série se serait vite terminée) et les caprices de la roue du destin vont encore mettre notre jeune héros à l’épreuve. Cependant, il y a encore de la part de l’auteur une très belle gestion de la composante temporelle de son récit, qui permet de créer un véritable sentiment de mélancolie lié au passage du temps et à la façon dont les personnages peuvent changer. De ce fait, loin de n’être qu’un prétexte, le voyage dans le temps continue d’enrichir un récit déjà plus que solide.

Enfin, sans trop vous en révéler, la relation entre Takemichi et Hinata, qui est le pivot dramatique et émotionnel de l’histoire est encore étoffée. Je me garderai bien de vous spoiler les événements qui vont se passer en fin de volume, mais sachez simplement que Ken Wakui fait encore une fois mouche et arrive en quelques pages et répliques à faire monter de fortes émotions afin de terminer son volume sur un climax assez époustouflant qui me fait penser qu’on est encore loin d’avoir vu tout le potentiel de la série, quand bien même chaque volume déjà paru m’a fait vivre des émotions très intenses. Ainsi, on ne peut qu’avoir envie de voir Takemichi réussir à sauver celle qu’il aime devant une telle sincérité des sentiments et une volonté si affirmée. Ou comment conclure de façon magistrale un volume qui était déjà brillant, tout en relançant son intrigue !

En résumé, ce quatrième tome impeccable de bout en bout, parfaitement maîtrisé dans le déroulement de son récit aussi bien que dans sa mise en scène, se conclut par une petite claque émotionnelle qui rend l’attente de trois mois jusqu’au prochain volume encore plus compliquée. Je le dis depuis le premier tome, mais on a affaire ici à une des plus belles séries de l’année pour moi.

 

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.