Mon avis sur… Le Journal des chats de Junji Ito

Journal des chats

Ma femme est rentrée un soir à la maison en me faisant la surprise de me ramener deux mangas, dont Le Journal des chats de Junji Ito, pour la simple et bonne raison que j’aime les animaux plus que tout (vous l’aurez sans doute remarqué si vous me lisez régulièrement). Le vendeur en boutique lui a expliqué que ce manga était l’oeuvre d’un maître de l’horreur mais qu’ici, c’était plutôt humoristique. Ne connaissant pas encore Junji Ito, c’est l’occasion de le découvrir, et si je précise tout ceci, c’est que cela a une importance sur le style global du manga, comme on va le voir !

Histoire autobiographique de Junji Ito, l’auteur de Spirale et Tomié. Ce manga raconte l’histoire vraie mais exagérée de Yon et Mu les deux chats de Junji Ito. Yon, par exemple, est né avec une tête de mort sur le dos. Un jour, le chat, comprenant que cela effraie les gens, se met à redoubler de fourberie pour leur faire peur ! Sachant que sa cible favorite est… Junji Ito lui-même.

Comme expliqué au-dessus, ce manga est autobiographique et nous permet de rentrer dans l’intimité de l’auteur et de sa femme, accompagnés de leurs deux chats. L’histoire est structuré comme beaucoup de mangas du genre (tout du moins, c’est l’impression que j’ai) en courts chapitres permettant de mettre en avant des petits moments de vie, souvent assez cocasses, vécus par l’auteur et ses animaux. De ce fait, la structure est plutôt classique, mais quelque chose frappe directement à la lecture. Alors que ce type de manga a souvent des dessins mignons, pour parler à un public plutôt jeune, on se retrouve ici avec un style très adulte et limite malsain, totalement en adéquation avec le style habituel de l’auteur (car entre temps, j’ai feuilleté d’autres de ses mangas, et j’ai même commencé Le Journal de Soitchi). En résulte un décalage entre les situations abordées et l’esthétique générale du titre qui contribue grandement à son aspect comique. Pour dire les choses simplement, les tronches de Junji Ito et de sa femme m’évoquent parfois les Titans de L’Attaque des Titans tant ils font flipper !

Mais au-delà de ce décalage visuel de chaque instant qui fonctionne à merveille sur moi, l’écriture globale du titre est également excellente et contribue au comique des situations. Me concernant, ce genre de manga arrive souvent à me faire rire et à me toucher dès que les auteurs font mouche dans le côté « vécu » des situations, dès lors que j’arrive à me retrouver dans les comportements des personnages. Par exemple, j’ai beaucoup ri lorsque, dans un chapitre, le mangaka nous explique avoir été en voyage pur le travail, logé dans un magnifique hôtel. Il était au top du bonheur dans son peignoir et avec son vin, lorsque sa femme lui envoie une photo d’un des chats en train de dormir sur ses vêtements sales. À la vue de cette image, Ito se retrouve en PLS (au sens propre) en train de pleurer et de demander pardon à son chat de l’avoir abandonné. J’avoue sans honte m’être énormément retrouvé dans cette situation !

Ainsi, chaque chapitre propose une situation différente qui est toujours l’occasion de rire de bon cœur, que ce soit du fait des traces que laissent les chats sur le mobilier (encore du vécu malheureusement…), de la jalousie des conjoints concernant l’affection de leurs animaux ou encore des petits soucis de vomi laissé au sol… Toutes les situations décrites tapent dans le mille et arrivent à me faire rire et me toucher à la fois. Ceci permet de terminer la lecture le sourire aux lèvres, du fait d’un concept classique traité avec talent, intelligence et originalité. À tel point que j’en aurai bien repris pour quelques chapitres (ou pourquoi pas, pour un hypothétique volume 2, même si je n’y crois pas trop, ce manga ayant déjà plus de 10 ans).

En résumé, Le Journal des Chats de Junji Ito est une lecture typiquement détente, ce qui est loin d’être un défaut tant l’auteur maîtrise son écriture et son style. Le décalage entre l’esthétique et le côté mignon des situations fonctionne à merveille et donne son originalité au manga. De plus, le talent avec lequel il convoque mes propres souvenirs de moments de vie avec mon chat termine de me faire passer un super moment de rire et d’émotions. Une très belle découverte me concernant, qui me donne envie de connaitre davantage le reste de la carrière de l’auteur.

Publicités

8 commentaires

    • Je vais très bien puisque ce soir je serai en vacances pour deux semaines ! J’espère que de ton côté tout va bien aussi.

      C’est effectivement un manga très drôle, même si l’humour est particulier. Moi j’ai beaucoup ri en tout cas !

      Et oui, c’est un one shot avec que des petites scènes sans fil conducteur. Je trouve que l’auteur pourrait sans problème en faire une suite de ce fait, mais comme le manga a déjà 10 ans, je ne pense pas que ce soit au programme.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.