Mon avis sur… Blue Flag T.2 de Kaito

Blue Flag

Le tome 2 de Blue Flag vient de sortir, et après le coup de cœur qu’était le premier (voir mon avis ici), j’étais dans l’obligation de me jeter dessus, car il me fallait voir si la suite confirmait ce très beau début. Voyons ensemble ce qu’il en est !

C’est le début de l’été, le moment de porter des vêtements plus légers. Le lycée de nos héros organise une fête du sport. Se retrouvant chef de l’équipe des supporters, Tôma recommande Taichi et Futaba pour être ses seconds. Ne voulant pas le décevoir, ils acceptent et s’entraînent comme des fous. Seulement le jour J, Futaba craque au moment le plus important ! La fête du sport marquera le début d’une période de trouble dans laquelle vont s’engouffrer ces trois-là !

Comme l’indique le résumé, une grosse partie du volume se focalise sur la fête du sport, durant laquelle Taichi et Futaba soutiendront Tôma (mais également Masumi, bien qu’elle ne soit pas dans leur classe). Cet événement sera surtout l’occasion de continuer le rapprochement entre ces trois personnages, via une activité commune. Nous sommes donc encore dans un cadre lycéen plutôt classique, mais qui est l’occasion de se focaliser sur l’évolution des relations entre les différents personnages ainsi que leurs sentiments.

De ce point de vue, Masumi bénéficie d’un développement très intéressant, se rapprochant de Taichi au détour d’une conversation importante sur leurs sentiments amoureux respectifs. Ainsi, une intuition que l’on a pu avoir sur Masumi tend à se confirmer, mais surtout, le personnage se révèle très touchant. Et ce n’est d’ailleurs pas le seul personnage qui a droit à un développement de qualité dans ce tome. Au contraire, tous sont traités sur un pied d’égalité et ont droit à de beaux moments.

Cependant, le fait de partager le point de vue de Taichi nous le rend plus proche, d’autant plus qu’il est potentiellement le personnage le plus facile à cerner, quand bien même il ne semble pas totalement comprendre ce qu’il ressent lui-même. Mais il a droit à une belle évolution puisque, alors qu’il semblait très renfermé et irritable dans le premier tome, il est déjà beaucoup plus ouvert ici, ce qui est vraiment très plaisant. Il passe beaucoup de temps avec Futaba au point où beaucoup de monde pense qu’ils sont plus que des amis. Cette dernière reste assez fidèle à elle-même, mais le fait de la voir faire toujours des efforts est vraiment agréable. Enfin, Tôma continue d’être un personnage magnifique. Depuis le premier tome, on comprend bien que c’est un jeune homme très idéalisé, beau, gentil avec tout le monde, populaire, travailleur… Mais c’est justement ce côté qui, selon moi, fonctionne vraiment bien avec lui et le rend si sympathique.

Ainsi, tout comme pour le premier tome, je trouve qu’il y a toujours une vraie authenticité dans la façon de dresser le portrait de ces différents personnages, qui me permet de ressentir une grande proximité avec eux. Encore une fois, le cadre lycéen me parle beaucoup et je trouve que Kaito l’exploite à merveille pour décrire cette période où l’on se cherche, où l’on ne comprend pas toujours ses sentiments et où l’on ne sait pas comment on est sensé se comporter (mais surtout, comment on voudrait se comporter). Ces questionnements sont mis en valeur à travers ces différents personnages, qui chacun à sa façon arrive à me parler et à me faire partager ces sentiments. C’est clairement une des grandes forces de ce récit.

Une autre étant la qualité esthétique globale qui contribue à créer une ambiance chaleureuse ainsi qu’une proximité avec ces différents personnages. De ce point de vue, il n’y a pas mensonge sur la marchandise avec ces couvertures de toute beauté, emplies d’un sentiment de douceur, qui sont à l’image de ce que l’on a à l’intérieur de l’histoire. Comme dans le premier tome, chaque personnage est dessiné avec beaucoup de talent et de douceur, et le trait de Kaito arrive à merveille à capturer les différentes émotions qu’ils ressentent, à tel point qu’on peut souvent se passer de mots pour comprendre ce qui se joue.

Un dernier mot sur la fin de ce tome, que je ne vous révélerai pas d’autant plus qu’elle est assez inattendue et s’achève sur un cliffhanger très bien vu qui pourrait avoir un impact important sur la suite. Cela me rend d’autant plus impatient de voir ce qu’il en est afin de voir ce que ces dernières pages impliquent. Le rendez-vous est donc pris pour le 12 septembre et la sortie du tome 3 qui sera, je n’en doute pas, toujours aussi bon !

En résumé, ce second tome de Blue Flag confirme totalement le bien que je pensais du premier, en conservant toutes ces qualités dans l’écriture des personnages qui nous permet d’être au plus près de leurs pensées et de leurs sentiments. Le tout soutenu par des illustrations magnifiques qui confèrent une grande douceur à l’ensemble, tout en renforçant l’attachement que l’on a pour les personnages. De ce fait, cette série reste clairement une série à suivre de 2019 et risque fort de faire partie de mes coups de cœur de l’année !

Publicités

5 commentaires

  1. Belle chronique. Je suis moins emballée que toi par ce tome. J’ai moins aimé que le premier parce que je n’accroche pas au duo principal, je trouve Toma et Masumi bien plus intéressants qu’eux. J’étais contente de voir cette dernière plus mise en avant d’ailleurs ^^
    Quant à la fin, une belle surprise d’oser proposer ça, mais je pense que ça aura un heureux dénouement (en espérant ne pas en dire trop ><)

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je pense aussi que les conséquences ne seront pas trop importantes pour cette fin de tome.
      Moi aussi, j’ai tendance à préférer Tôma (je crois que ça se ressent dans ce que j’écris) et Masumi, mais les deux autres me plaisent aussi beaucoup et me semblent plus proches de mon tempérament.
      J’espère que le récit continue de te plaire quand même.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré les 2 premiers tomes. J’ai été surprise parce que je m’attendais à quelque chose de + superficiel. Mais non.
    Un peu moins emballée par ce 2ème tome a cause de cette fête du sport qui ne m’a jamais spécialement emballée dans les manga , mais cela permet de mettre en avant le côté empathique de Taichi et les objectifs de Toma. J’ai bien aimé la mise en avant de Masumi.
    La force de ce manga aussi c’est les fins de tomes qui sont surprenantes. Mais je pense aussi que la fin n’aura pas de conséquences si graves.

    Aimé par 1 personne

    • En effet, rien qu’en voyant les couvertures des tomes suivants, on peut se douter que ça va pas trop mal se passer.
      Je comprends pour la fête du sport, me concernant, comme je n’ai pas encore une énorme expérience en manga, ça reste quelque chose de frais pour moi, donc ça m’a plutôt plu.
      Enfin, pour le moment, vraiment tout me plait dans ce titre !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.