Mon avis sur… Marry Grave T.2 de Hidenori Yamaji

Marry Grave

J’ai un peu galéré mais je me suis enfin procuré ce deuxième tome de Marry Grave, que j’attendais pas mal après l’excellente surprise que représentais le premier (voir mon avis ici). En effet, j’avais été conquis par l’esthétique du titre, son humour, son personnage principal, mais surtout, par sa teneur émotionnelle que je n’avais pas vue venir. Cette histoire d’amour par delà la mort a réussi à me toucher, de ce fait, j’étais totalement acquis à la cause de son héros, Sawyer Riseman, qui souhaite ramener sa femme Rosalie à la vie. Voyons donc ce qu’il en est concernant ce second tome (sur cinq, la série étant courte).

Sawyer parcourt le monde en portant sur son dos le cercueil de sa femme qu’il veut ramener à la vie. Pour cela, il emprunte le chemin qu’elle a parcouru avant lui. Pour le retrouver, Rosalie a vécu bien des aventures. L’une d’elles, faite d’amour et de mort, va être révélée. Rosalie cachait un secret…

Le résumé le laisse déjà deviner, nous allons un peu revenir sur le personnage de Rosalie durant ce tome, comme c’était déjà le cas dans le premier. Mais avant d’évoquer ceci, il est important de préciser que le volume commence directement dans l’action, terminant l’intrigue autour de Jane, la Dark Fairy, qui au contact de Sawyer aura réussi à se réouvrir aux autres. De ce fait, elle décide d’accompagner notre héros dans sa quête, souhaitant également revoir Rosalie elle-même. Ainsi, on se retrouve désormais avec un duo qui fonctionne très bien, et qui m’a un peu rappelé Guts et Puck dans les premiers tomes de Berserk… Dans l’idée seulement car la relation entre les deux est quand même traitée très différemment. Mais quoi qu’il en soit, c’est un plaisir que cette fée devienne un personnage important, car son histoire m’avait beaucoup plu dans le premier tome, et cela permet de donner une nouvelle dynamique au récit.

Mais Jane n’est pas le seul personnage important à s’imposer, puisqu’une figure d’antagoniste principal va apparaître dans ce volume. Je ne vais pas vous en dévoiler trop pour ne pas vous gâcher le plaisir, mais sachez simplement que ce sera l’occasion d’un affrontement entre cet ennemi et Sawyer et Jane. Affrontement qui nous permettra de constater que notre héros n’est pas totalement immortel en réalité. Ce qui n’est pas plus mal puisque cela permet d’avoir davantage de tension. D’ailleurs, cet antagoniste risque de pas mal en apporter, car il semble extrêmement puissant, et plutôt bien équipé. En tout cas, ce personnage est à mes yeux plutôt réussi, même si on ignore encore beaucoup de choses sur lui, à commencer par ses motivations réelles.

Au-delà de cet élément important, ce tome, comme le précédent, a la bonne idée de nous proposer un flash-back centré sur Rosalie, permettant de voir que Sawyer emprunte encore une fois le même chemin qu’elle. Je trouve cette idée vraiment excellente car cela renforce le lien entre les deux, quand bien même cette dernière est morte. De plus, cela permet d’en apprendre davantage sur Rosalie, élément très important pour moi car elle est quand même au cœur de la quête de notre héros. De plus, chaque séquence la mettant en scène l’impose comme un personnage vraiment très charismatique. De ce point de vue, c’est donc une excellente idée qu’a eu l’auteur et je suppose qu’il va continuer dans cette direction, tant c’est payant à la fois en terme d’écriture, de développement de personnage et d’impact émotionnel.

Enfin, le dernier point sur lequel je souhaitais revenir est le développement de l’univers. Tout d’abord, d’un point de vue visuel, c’est toujours un régal et découvrir de nouvelles créatures me procure toujours autant de plaisir, quand bien même on ne fait pas particulièrement dans l’originalité. Et concernant l’écriture, l’auteur étoffe vraiment bien son univers et le rend vraiment crédible, ce qui est assez important pour moi lorsque l’on est dans la fantasy. Ma seule inquiétude est justement de ressentir une certaine frustration une fois arrivé à la fin de l’histoire. Car la série ne fera que 5 tomes, et j’ai cru comprendre qu’il n’était pas prévu qu’elle soit si courte. Or, j’ai l’impression à la lecture de ces deux premiers tomes que l’auteur a de la matière pour quelque chose de plus long. De ce fait, j’ai peur que les personnages ou l’univers donnent une impression de trop peu en fin de compte. Mais sur ce point, je ne pourrai m’exprimer qu’une fois arrivé au bout de l’histoire, et vous pouvez compter sur moi pour continuer, tant je suis encore une fois ravi par ma lecture !

En résumé, ce second tome de Marry Grave confirme tout le bien que je pensais du premier et étoffe comme il se doit son univers, en gardant le même fil conducteur : la quête des ingrédients pour ramener Rosalie à la vie. L’arrivée d’un réel antagoniste apporte une nouvelle dynamique au récit, les personnages principaux sont étoffés, notamment la femme décédée de Sawyer, et l’univers se densifie. On voit que l’auteur sait où il va, et cela fait plaisir. Même si d’un autre côté, j’ai la crainte que 5 tomes soient trop peu pour réellement aller au bout des choses. Mais sur ce point, on ne le saura qu’une fois le voyage terminé. Quoi qu’il en soit, je compte bien accompagner Sawyer jusqu’au bout !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.