Mon avis sur… Our Summer Love de Takeru Furumoto

Our Summer Love.jpg

Je crois que c’est la première fois que je parle d’un One shot sur le blog, pour la simple et bonne raison que ça faisait quelques temps que je n’en avais pas lu, trop accaparé par les millions de séries que j’ai sur le feu. Mais pourtant, j’aime bien ce type de lecture, où on a une histoire complète qui peut se lire d’une traite. De ce fait, je me suis lancé dans ce manga dont la jaquette ainsi que le pitch me parlaient beaucoup :

Naoto revient sur son île natale 7 ans après l’avoir quittée suite à la mort de la fille dont il était amoureux. À l’aéroport, il tombe sur la petite sœur de cette dernière et se remémore l’été qui a changé sa vie. On suit d’une part son histoire avec la petite sœur devenue grande, et d’autre part les événements qui ont causé la mort de son premier amour durant ce tragique été 7 ans plus tôt…

Comme on peut le constater à la lecture du résumé, il s’agit d’une histoire au fort potentiel émotionnel, mêlant amour, deuil, regrets… Le tout sur fond de vacances d’été et de jeunesse, le genre de chose qui personnellement, me parle beaucoup. Et dès le début, l’auteur arrive à poser une très belle ambiance, bien aidé par son cadre estival et l’île sur laquelle se déroule son histoire. De ce fait, j’ai directement été happé, à la fois par les personnages et l’aura de mystère autour de la mort de Mizuki. Le récit va rapidement faire un va et vient entre présent et passé, afin de nous faire suivre à la fois le déroulement de l’été fatidique, et celui de l’été présent, où Naoto semble revoir l’esprit de Mizuki.

Et c’est selon moi une des très grandes forces de cette histoire. Je dois avouer qu’au départ, j’appréciais la lecture, mais je trouvais qu’il manquait un petit quelque chose. Mais c’est au fur et à mesure des retours sur ce qui s’est déroulé sept aux auparavant et du développement de la relation entre Naoto et Mizuki que je me suis rendu compte qu’en réalité, l’auteur maîtrisait parfaitement la construction de son récit pour faire monter les émotions au fur et à mesure du récit. De ce fait, plus j’avançais, plus j’étais happé et plus je voulais voir ce qui s’était passé entre les deux. Je ne vous révélerai rien, évidemment, mais j’ai vraiment adoré cette partie de l’histoire.

Mais au-delà de l’histoire au passé centrée sur la relation entre Naoto et Mizuki, le fait de revenir sur cette île est l’occasion pour le jeune homme de revoir Akari, la petite sœur de cette dernière. Alors qu’elle était enfant sept ans auparavant, elle est désormais une belle jeune femme, qui donne à l’auteur l’occasion de quelques illustrations à la limite du ecchi, mais qui finalement sont bien pensées puisqu’elles mettent en avant la perception nouvelle de Naoto sur Akari. Ainsi, vous l’aurez compris, la construction du récit permet de constater une évolution chez les deux personnages tout en mettant l’emphase sur leurs sentiments à chacun vis-à-vis de la disparition de Mizuki. Ces deux éléments au cœur du récit (la relation Naoto/Mizuki et la nouvelle relation Naoto/Akari, ainsi que leur rapport à la mort de Mizuki) lui donnent donc sa force émotionnelle.

J’ai peur d’en dire trop si je vais plus loin, mais comme je l’ai déjà dit, cette histoire arrive à faire monter les émotions au fil de son récit pour arriver à un final vraiment magnifique, très fort émotionnellement, et très touchant, qui permet de constater que les personnages vont de l’avant malgré la disparition de Mizuki. Ainsi, ce récit arrive à faire ce que j’aime dans les One shot, à savoir développer une histoire relativement simple (ou en tout cas qui n’a pas besoin de beaucoup de temps pour être racontée), mais qui a une grande force émotionnelle liée à des thématiques puissantes. De ce fait, en peu de temps (je pense que j’ai du mettre une heure à le lire), l’auteur arrive à dépeindre des personnages pour lesquels on développe un grand attachement, et dont le destin finit par nous toucher, rendant cette lecture marquante. Ainsi, je pense que ces personnages vont m’accompagner encore quelques temps, comme c’est toujours le cas avec les récits qui laissent une trace.

Avant de conclure, un petit mot quand même sur l’esthétique du récit. Comme vous pouvez le voir sur les quelques planches qui illustrent l’article, c’est vraiment très beau. L’auteur travaille avec talent le character design, en particulier celui de Mizuki et Akari, permettant de comprendre l’attrait que suscitait la première, tout comme la féminité acquise par Akari avec le temps. De même, le cadre dans lequel se déroule l’histoire est très bien illustré et contribue à l’ambiance de grande qualité qui émane de ce récit. Et le tout est bien mis en valeur par la belle édition que nous propose Delcourt Tonkam. La jaquette est à ce titre particulièrement belle et met directement dans l’ambiance.

En résumé, j’ai été totalement comblé par ce One shot qui en peu de temps arrive à nous transporter dans une ambiance d’une grande douceur, et nous présente des personnages très bien dépeints. De plus, la construction du récit permet de faire monter les émotions de façon très efficace pour s’achever de façon très touchante. De ce fait, Our Summer Love a tous les ingrédients que j’aime dans ce type de One shot, à savoir un récit court qui se suffit à lui-même, et qui arrive à nous présenter de beaux personnages qui me touchent et qui me laisseront une petite trace. Une très belle lecture pour un petit prix !

8 commentaires

  1. Moi qui voulait arrêter d’acheter et mes concentrer sur ma pile de manga à lire, c’est raté… Il me le faut. Je crois que c’est vital. Il a l’air vraiment adorable, touchant… Tu m’as donné envie de l’avoir entre les mains !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.