Mon avis sur… Shirley T.1 de Kaoru Mori

Shirley

Après avoir découvert le premier tome d’Emma et avant de me lancer dans Bride Stories, je profite de la réédition de Shirley de Kaoru Mori chez Ki-oon. car en effet, vous avez peut-être déjà lu ce volume auparavant chez Kurokawa. Mais Ki-oon en a récupéré les droits et en profite pour nous sortir le premier volume en cette fin avril, avant de publier le second tome plus tard dans l’année. Ce manga est un peu particulier pour l’auteure, car non seulement il s’agit de sa première oeuvre publiée (en 2003), mais il s’agit surtout d’une oeuvre qui préfigure Emma, vers laquelle elle revient de temps en temps au fil de ses envies. De ce fait, j’apprécie que Ki-oon nous propose de découvrir ou redécouvrir cette oeuvre, dont une des principales qualités pour moi est de voir les débuts d’une artiste de talent.

Je ne sais pas pour vous, mais me concernant, j’apprécie beaucoup de découvrir des artistes dans leur globalité, et c’est valable aussi bien pour le manga que le cinéma, le jeu vidéo, ou toute forme artistique qui me touche. De ce fait, la possibilité offerte ici de suivre l’évolution de Kaoru Mori par le biais de cette oeuvre, qui l’accompagne encore aujourd’hui (elle a publié un chapitre supplémentaire en 2018, alors que le tome 2 était paru en 2014), est un véritable plaisir et lui confère une valeur supplémentaire. Valeur rehaussée d’une belle postface de l’auteure, similaire à ce qu’on trouve dans Emma, où elle revient sur la création de chaque chapitre et sur son ressenti actuel sur son travail de l’époque.

La nature de l’oeuvre explique donc le fait qu’il n’y ait pas réellement de récit structuré, mais que chaque chapitre raconte un petit épisode de la vie de Shirley (et de quelques autres personnages comme je vais vous l’expliquer par la suite). Mais qui est donc cette Shirley finalement ?

À tout juste 13 ans, Shirley entre au service de Mme Cranly, populaire patronne d’un café londonien. La jeune fille semble avoir un lourd passé, mais la bonté naturelle de sa nouvelle maîtresse lui permet de retrouver le sourire, et parfois même des bribes d’enfance…

Comme je vous l’ai dit dans mon introduction, si vous avez lu Emma, vous n’allez pas être dépaysé(e)s devant ce manga. On y retrouve le même cadre, la même esthétique, la même ambiance et une relation finalement assez similaire entre le personnage principal et son employeuse. La différence principale vient surtout du fait que Shirley n’est encore qu’une enfant de 13 ans, là où Emma est une adulte, dont l’histoire d’amour est au centre du récit (si vous ne connaissez pas, vous pouvez toujours voir mon avis sur le premier tome ici).

De ce fait, on y retrouve la même sensibilité, la même emphase sur les émotions des personnages, aussi bien Shirley que sa maîtresse madame Bennett. On y retrouve le talent de la mangaka pour dresser des portraits de femme très touchantes, même si elle n’avait pas encore développé tout son talent pour les illustrations. Car si on retrouve sans problème le style de Kaoru Mori, on a clairement affaire à une oeuvre moins aboutie, avec des dessins parfois plus grossiers, ce qui ne veut pas dire que c’est laid pour autant. Car malgré un manque de détails, des visages pas toujours parfaitement dessinés, cet ouvrage reste beau, voire très beau par moments. Mais au-delà du style esthétique de qualité que l’auteure va perfectionner avec le temps, on retrouve cette description très réussie de l’Angleterre victorienne, des relations codifiées et parfois compliquées qui peuvent se nouer entre les gens, et encore et toujours une vraie douceur bienveillante entre les personnages. De ce point de vue, madame Bennett m’a vraiment tapé dans l’œil, de par sa nature de belle jeune femme s’assumant seule et s’occupant de Shirley.

Mais en plus de ces cinq chapitres centrées sur la jeune fille, on a droit à deux histoires supplémentaires, toujours dans un style et un contexte similaire, mais qui permettent de développer des thématiques un peu différentes. La première histoire centrée sur la relation d’une domestique à l’enfant de la famille pour laquelle elle travaille met en avant le rapport de l’enfance aux animaux et m’a évidemment beaucoup plu, en grand amoureux de la nature. La seconde est centrée sur une autre domestique, travaillant pour un vieil homme qui fait des farces constamment pour tuer l’ennui. Cette histoire se révèle également très réussie et touchante. Kaoru Mori explique dans la postface qu’elle a écrit ces histoires simplement avec une idée en tête, et a développé des personnages et un contexte lui permettant de mettre en scène cette idée. Toujours est-il que c’est très réussi, et cela permet à ce premier tome d’être plutôt riche en situations et personnages. De ce fait, j’en ressors encore plus intéressé par le travail de la mangaka et je n’ai qu’une hâte, découvrir les autres scénettes de la vie de Shirley qu’elle nous réserve, continuer ma lecture d’Emma, et enfin me lancer dans Bride Stories !

En résumé, Shirley est une oeuvre très intéressante à appréhender car en plus de ses qualités indéniables en terme d’écriture, d’ambiance et d’esthétique, elle nous donne la possibilité de découvrir les premiers pas d’une auteure désormais importante dans le paysage du manga. C’est encore plus plaisant de se dire que toute cette oeuvre est aujourd’hui disponible chez un même éditeur, Ki-oon. Ainsi, on pardonnera aisément des petites imperfections dues au manque d’expérience de Kaoru Mori sur ce premier tome, car elles contribuent à donner une saveur toute particulière à Shirley. Mais quoi qu’il arrive, la lecture reste recommandable pour elle-même, tant elle est empreinte d’une ambiance particulière et pleine de douceur.

5 commentaires

  1. Je suis une immense fan de Bride Stories et Emma! ❤ Kaoru Mori est une de mes mangakas préférés! J'aime tellement ce qu'elle fait et je ne connaissais pas du tout Shirley, à vrai dire, je n'en avais jamais entendu parler! Je vais essayer de me le procurer très prochainement à moins que je ne fasse une proposition d'achat à ma médiathèque! ^^ En tout cas, tu me donnes envie de le lire! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ça se tente la proposition à la médiathèque. Il faut leur dire que c’est en seulement 2 tomes et que c’est quand même un cadre assez original pour un manga. En n’oubliant pas de préciser que ça peut s’adresser à tout le monde !

      En tout cas, si tu aimes Kaoru Mori, il faut absolument le lire !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.