Mon avis sur… Edens Zero T.3 de Hiro Mashima

Edens Zero 3

Parmi les sorties de la semaine, nous avons droit au troisième tome d’Edens Zero, la nouvelle série de Hiro Mashima qui si j’ai bien compris a du mal à trouver son public (au Japon tout du moins). Nous allons donc revenir sur ce troisième volume afin de voir si il mérite ou non cet insuccès. Rapide résumé pour commencer :

Le vaisseau que Shiki a reçu de la part d’Erzy, la pirate du Cosmos, s’avère être celui sur lequel naviguait le Grand Démon Ziggy ! En tant que successeur de ce dernier, Shiki en devient l’héritier officiel. Assisté de Witch, l’une des Quatre Étoiles brillantes, de Rebecca et de son fidèle Happy, il décide de partir à la recherche des trois autres Étoiles afin de poursuivre sa quête de « Mother » ! Tous se rendent alors sur Blue Garden où ils espèrent trouver des indices sur Sister, une Étoile brillante, mais une série d’enlèvements de B-Cubeuses vient perturber les plans de la petite équipe…

Tout d’abord, on assiste durant les deux premiers chapitres à des scènes que j’ai trouvé un peu malaisantes de par leur gratuité dans la façon de montrer Rebecca nue. La première est une séquence de bain dans une source chaude du vaisseau qui aura quand même l’utilité de montrer que Rebecca pourrait potentiellement développer des pouvoirs en lien avec l’Ether comme ceux de Shiki. La seconde est une scène où Witch la masse de façon beaucoup trop suggestive. Les cadrages proches des fesses et de la poitrine sont un peu abusifs, et il y a même une illustration en particulier qui semblerait toute droit sortie d’un manga érotique. Pour un shonen, je trouve que c’est un peu trop personnellement. Et tout ça sans parler de la deuxième partie du tome dans laquelle on a droit à un harem de femmes à poil de façon tout aussi gratuite. J’ai cru comprendre que c’était un des reproches régulièrement fait à Fairy Tail, et je commence à comprendre pourquoi.

En dehors de ça, dès le premier chapitre on apprend le sens du titre Edens Zero, qui n’est autre que le nom du vaisseau que nos héros héritent du grand père de Shiki. Dès le deuxième chapitre, la thématique des robots est encore mise en avant, le jeune héros insistant pour que ces derniers ne le considèrent pas comme un maître, et rappelant qu’ils ont un cœur tout comme les humains. Comme je l’ai déjà dit, ce thème des robots étant surement un des éléments qui me plait le plus dans cette série, je suis toujours content de voir qu’il reste présent, même en filigrane.

 

Mais le cœur de ce tome est plutôt les B-Cubeuses qui se font kidnapper pour on ne sait quelle raison. Pour rappel, dans l’univers de ce manga, les B-Cubeuses sont en gros l’équivalent des youtubeuses dans notre monde bien réel (d’ailleurs il ne me semble pas qu’il est précisé s’il existe des B-Cubeurs). Et alors que Shiki va affronter un certain Jin (dans une séquence de combat très sympa, encore une fois, on sent que Mashima connait son sujet) pour protéger Laviria (une B-Cubeuse assez antipathique), Rebecca se fera enlever déclenchant la colère du jeune héros. Il va donc partir sur la planète Guilst en compagnie de toute sa bande à laquelle s’ajoute Homura, une guerrière maîtrisant également l’Ether Gear.

Toute la partie centrée sur Rebecca et les B-Cubeuses permet de mettre en avant l’absence de succès de cette dernière, mais aussi les méthodes que peuvent utiliser certaines pour faire des vues. C’est assez simpliste mais bienvenu quand même et j’espère que par la suite cet élément de l’univers sera davantage développé. Je n’en dirai pas beaucoup plus sur cette partie du tome pour ne pas trop vous en dévoiler, mais il est riche en action et Homura va rapidement se distinguer par ses compétences martiales et son charisme, un nouveau personnage bien venu, même si encore une fois, sa tenue japonisante est également l’occasion de mettre en avant sa poitrine et sa culotte, chose dont on se serait passé…

Enfin, le tome s’achève sur un cliffhanger qui met en avant une nouvelle menace (alors que la menace actuelle est toujours présente) laissant à penser que le rythme ne va pas aller en diminuant. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose tant ce volume passe encore une fois à une vitesse folle. Personnellement, je trouve même que ce troisième tome est celui qui s’épanouit le plus dans l’action. Certes, on perd un peu en impact émotionnel et en développement de personnages (qui reste cependant présent), mais on gagne en efficacité. Ce faisant, la lecture est toujours aussi plaisante et maîtrisée, mais j’aimerai maintenant un peu plus de gravité (parce que Shiki increvable c’est bien beau, mais c’est compliqué de réellement frissonner dans ces conditions).

En résumé, un troisième tome toujours très plaisant qui confirme mon affection pour cette série. Cependant, le goût de l’auteur pour le fan service et le fait de mettre les personnages féminins dans des positions obscènes commence déjà à me peser, surtout dans le cadre d’un shonen. Toujours est-il qu’on est là face à un tome bourré d’action, au rythme frénétique qui propose un moment de lecture toujours aussi plaisant. La série va cependant devoir passer au niveau supérieur pour continuer à maintenir l’intérêt.

5 commentaires

  1. Je peux te garantir que ce que l’on voit là c’est rien par rapport à ce que Mashima a déjà fait en fanservice … Sinon je partage ton avis, il va falloir faire plus pour convaincre sur le long terme. Ce n’est pas une mauvaise lecture mais on peut s’attendre à beaucoup mieux avec un auteur aussi expérimenté.
    Quant au succès c’est pas qu’il ne marche pas, il se vend quand même mais on sent que les fans de Mashima n’ont pas tous suivi. Puis on ne peut même pas comparer avec Fairy Tail vu qu’il n’y avait pas de classement à l’époque donc attendons de voir …

    Aimé par 1 personne

    • Je me demandais si le manga se vendait en démat’ first au Japon comme c’est le cas en France ?

      Sinon, je suis moins sévère que toi concernant ce tome, mais comme je l’ai dit, j’apprécie la lecture très rythmée qui est proposée, mais effectivement, il va quand même falloir sortir des enjeux plus importants dans les tomes suivants.

      Aimé par 1 personne

  2. Pas encore lu (mais je l’ai lu au chapitre) et j’aime bien, mais je trouve qu’on est loin de Fairy Tail. Mashima prends peu de risque pour l’instant mais l’univers est quand même sympa 😁

    Aimé par 1 personne

    • Comme je l’ai dit, je ne peux pas comparer avec Fairy Tail (que je lirai peut-être un jour), mais c’est vrai qu’en dehors des deux points noirs que j’ai souligné, je trouve vraiment que c’est une bonne lecture.
      Mais le fan service m’a vraiment dérangé, et j’espère des enjeux plus fort pour la suite de peur de décrocher si ce n’est pas le cas.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.