Mon avis sur… Alita Battle Angel, de Robert Rodriguez

Alita.jpg

J’ai enfin réussi à trouver le temps d’aller voir Alita Battle Angel, de Robert Rodriguez d’après le manga Gunnm de Yukito Kishiro. Il faut savoir que j’attendais ce film depuis longtemps, en me disant d’ailleurs qu’il risquait de ne jamais voir le jour. En effet, cela fait bien 15 ans que j’avais entendu parler de ce projet d’adaptation par James Cameron. C’est d’ailleurs ça qui m’avait fait m’intéresser au manga à l’époque (je n’étais alors pas spécialement dans les mangas, mais par contre le cinéma était déjà une passion dévorante, et James Cameron faisait partie des cinéastes dont je suivais chaque projet). Je me souviens avoir lu au début des années 2000 une interview dans laquelle il expliquait souhaiter faire à la suite Alita Battle Angel et Avatar, sans savoir réellement lequel sortir en premier, pour ensuite développer en parallèle les deux trilogies en cas de succès.

Au final, les choses se sont passées très différemment, puiqu’en 2009 est sorti Avatar, qui fut comme tout le monde le sait un succès extraordinaire (et un chef d’oeuvre absolu selon moi), ce qui fit du développement de cet univers et des films suivants la priorité de Cameron, éludant de ce fait son autre projet. C’est à cette époque que j’ai fini par lire le manga, souhaitant en savoir plus sur les influences du cinéaste qui l’ont amené à faire Avatar. J’ai donc lu Gunnm il y a une petite dizaine d’années, ce qui fait que mon souvenir est assez vague sur certains points, même si des planches m’ont clairement imprimé la rétine pour de bon.

De ce fait, quand il a été annoncé il y a quelques années que le film serait repris en main par Robert Rodriguez, qui n’est clairement pas un cinéaste que je porte dans mon cœur, j’ai été à la fois très déçu, mais dans le même temps je me suis dit qu’au moins le film verra le jour, et que si Cameron supervise de près le projet, cela peut quand même donnr quelque chose d’intéressant au final. Et de ce point de vue, il est clair après avoir vu le film que Cameron n’est pas resté au loin en laissant les choses se faire. Au-delà de l’utilisation de la performance capture pour Alita (magnifiquement interprétée par Rosa Salazar) qui est d’une qualité à couper le souffle, on retrouve une direction artistique de grande qualité, des effets visuels somptueux et une mise en scène de l’action vraiment excellente qui me fait dire que durant toutes ces années, Cameron a eu le temps de faire de nombreux storyboards et animatiques qui ont bien guidé Rodriguez.

Car en effet, en terme de fabrication pure, le film sera difficile à attaquer. Il faut dire que le réalisateur est plus que bien entouré : James Cameron au scénario et à la production (chapeauté par Laeta Kalogridis à l’écriture et Jon Landau à la prod, tout deux étant également sur Avatar). La photographie magistrale est assurée par Bill Pope (directeur de la photo sur la trilogie Spider-Man de Sam Raimi et sur la trilogie Matrix), les effets visuels ont été fait par Weta Digital sous la supervision de Joe Letteri (Avatar, Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit…). Du très très beau monde pour un résultat visuel très logiquement inattaquable selon moi.

Mais maintenant que le contexte est posé, qu’en est-il de ce que le film raconte : nous somme en 2563, 300 ans après « l’effondrement ». La ville d’Iron City est une ville sale, dangereuse. Le docteur Ido va trouver au cours de ses recherches dans la décharge les reste d’un cyborg féminin encore en vie. Il va lui donner un corps ainsi qu’un nom : Alita. Cette dernière n’a aucun souvenir de qui elle était. Dans un premier temps, Ido refusera qu’elle sorte la nuit compte tenu des assassinats de jeune fille qui ont lieu régulièrement. C’est d’ailleurs au cours d’une sortie nocturne du docteur, où Alita décide de le suivre, qu’ils se feront agresser par les responsables de ces assassinats. C’est alors que la jeune fille va se révéler être une véritable machine de guerre.

Je ne vais pas aller plus loin dans le pitch du film, sachez simplement si vous avez lu le manga que les trois premiers tomes sont adaptés ici (avec évidemment le motorball en moment de bravoure final). Et donc, qu’est-ce que j’en ai pensé ? C’est bien simple, j’ai été conquis ! Je trouve que le travail d’adaptation est de grande qualité. L’univers est bien retranscrit, même si dans mon souvenir, la ville est bien plus crade et la violence plu prononcée. Mais blockbuster oblige, il fallait quand même rendre la violence acceptable pour un public adolescent. Mais de ce point de vue, on a quand même droit à de belles effusions, entre les cyborgs qui se font pulvériser et quelques humains coupés en deux (et un pauvre chien tué alors qu’il avait rien demandé…). De plus, le design des cyborgs renforce l’aspect inquiétant de l’univers, avec des looks plutôt effrayants dans l’ensemble. J’ai d’ailleurs bien apprécié la façon dont ils ont adapté Zapan (interprété par Ed Skrein).

Mais il est vrai que malgré le fait que je n’irai pas habiter là-bas, Iron City est plutôt colorée et ensoleillée, alors que dans le manga, je me représentais quelque chose de gris et terne, et encore plus glauque et violent. Mais ce n’est pas un point qui m’a posé problème personnellement. De même pour ce qui est de l’écriture, j’ai trouvé que le travail était de qualité. Je ne me souviens plus trop bien de tous les détails du manga, j’ai donc été pas mal surpris par moments et je pense que quelqu’un qui ne l’a pas lu risque de prendre de plein fouet un certain nombre de choses (notamment l’évolution de l’histoire avec Hugo). Je pense seulement qu’il y a quelques baisses de rythme par moments, et également que l’intrigue autour de Vector aurait pu être mieux développée. Par contre, la façon d’intégrer le motorball à l’évolution de l’intrigue m’a bien plu.

Mais l’élément qui a remporté toute mon adhésion et qui était le principal enjeu du film, aussi bien technique qu’en terme d’écriture, est le personnage d’Alita. En effet, il fallait que l’on croit au personnage. Alors lorsque le projet était en développement, c’était vraiment quelque chose de nouveau, mais après Avatar et La Planète des Singes, donner vie à un personnage entièrement en images de synthèse n’est plus une telle nouveauté, mais cela reste une sacré prouesse. Tout d’abord, le design d’Alita, avec ses yeux plus gros que la moyenne et sa peau plus lisse, est véritablement réussi. Tout cela est magnifié par la prestation brillante de Rosa Salazar dont j’avais déjà rapidement parlé. Toute la difficulté était d’être crédible dans le rôle d’une jeune fille au tempérament d’adolescente, qui ne sait pas qui elle est, et qui se révèle être une guerrière surpuissante. Et sur ce point, l’actrice réussit parfaitement cela, avec un jeu tout en nuances qui fait mouche à chaque fois, et dont les différentes mimiques réussissent à rendre le personnage extrêmement touchant.

De plus, l’écriture et l’évolution d’Alita sont vraiment très bien retranscrites. On assiste vraiment à la naissance d’une héroïne et à ce titre, la première scène de combat m’a vraiment fait vibrer. Parfaitement chorégraphiée et mise ne scène, elle dévoile pour la première fois les compétences martiales d’Alita, qu’elle même ignorait. Une vraie réussite qui accompagne la réussite globale du travail sur l’action, avec en point d’orgue la séquence de motorball absolument dingue. Petit détail de mise en scène amusant, j’ai remarqué plusieurs éléments rappelant Avatar comme le premier réveil d’Alita en début de film qui m’a fait penser à celui de Jake Sully dans le corps d’avatar en début de film. Ou encore dans le chorégraphies de combat un élément qui revient plusieurs fois : le fait de faire un énorme saut pour mettre un gros coup d’épée (ou autre instrument du genre) à un robot géant. Surement des restes du travail de Cameron sur les deux œuvres.

Derniers éléments concernant Alita, sa relation aux autres personnages qui est très bien travaillée. Son rapport à Ido (qui la voit clairement comme sa fille) est assez réussi et touchant bien que n’étant pas d’une originalité folle. Et sa relation avec Hugo sonne plutôt juste malgré quelques fausses notes. Je suis vraiment rentré dans cette histoire d’amour qui m’a touché jusqu’à la fin. Il y a simplement une séquence qui est très forte dans l’idée qui se révèle un peu décevante dans l’exécution (attention, SPOIL, allez au paragraphe suivant, même si le spoil ne révèle rien sur l’intrigue) : la scène où Alita tend son cœur à Hugo est vraiment très belle sur le papier, mais malheureusement, j’ai trouvé qu’il ne s’en dégageait pas de réelle émotion. Sur ce point, je pense que le réalisateur de Terminator et Avatar aurait rendu la scène bien plus puissante. Mais ce n’est qu’un détail selon moi au milieu d’une réussite globale concernant le personnage d’Alita.

Mais au-delà de toutes ces qualités, le film souffre quand même de quelques défauts à mes yeux. J’ai déjà évoqué un côté moins brutal et moins sombre de l’ambiance (qui reste quand même assez pesante quand il faut, avec une violence qui n’est pas éludée pour autant). Mais c’est surtout au niveau des acteurs que j’ai eu le plus de problèmes. En dehors de Rosa Salazar (qui je le répète, fait une prestation magistrale), j’ai trouvé le reste du casting assez peu inspiré à l’exception de Ed Skrein et Keean Johnson (Hugo) qui sont convaincants sans faire non plus d’étincelles. Christoph Waltz souffle le chaud et le froid dans le rôle de Ido. Il est parfois très bien, et à d’autres moments il me semble un peu à côté de la plaque. Mahershala Ali n’a pas beaucoup à faire dans son rôle de Vector, et n’arrive pas à sublimer le personnage. Il ne joue pas mal à proprement parler, mais il n’insuffle aucune personnalité au personnage. Enfin, Jennifer Connelly est totalement aux fraises. Elle joue mal, elle n’a aucun charisme et arrive à rendre son personnage assez antipathique alors que dans l’écriture, il y avait quelque chose à faire. De ce fait, les acteurs sont pour moi le seul réel point noir du film.

Un petit mot sur la musique avant de finir, elle est composée par Tom Holkenborg qui a abandonné son pseudo Junkie XL. J’ai trouvé ces musiques excellentes, elles accompagnent parfaitement l’action et même à écouter en dehors du film, ça me plait plutôt bien. Mais il faut reconnaître qu’il a tendance à recycler un peu ses sonorités de Mad Max Fury Road. D’un côté je lui pardonne car c’est toujours très réussi (surtout qu’ici, on est quand même pas au niveau de la photocopie qu’il avait fait pour Mortal Engines), mais de l’autre, il faudrait qu’il fasse attention parce que ses gimmicks musicaux commencent à tourner en rond.

En résumé, j’avais des craintes quand à l’adaptation opérée par Robert Rodriguez. Fort heureusement, maître Cameron veillait au grain et sa pâte se ressent sur le film. De ce fait, j’ai passé un excellent moment devant ce film à la direction artistique magnifique et à la technique impeccable très clairement au-dessus du lot. Enfin, le personnage d’Alita m’a totalement comblé, aussi bien dans son écriture que dans son design en passant par l’interprétation magnifique de Rosa Salazar. C’est surement cet élément que je retiendrai pour longtemps du film, son magnifique personnage principal.

10 commentaires

  1. Ton avis rejoint le nombreux autres très élogieux pour le film, j’avais vu la BA qui montrait déjà que alita est une héroïne forte et surpuissante comme tu dis. Mais je n’irai pas voir le film, question de goût personnel je n’aime pas les trucs sf/mecha 😅, en tout cas tant mieux si tu as passé un bon moment.

    Aimé par 1 personne

    • Je peux comprendre, si en effet le genre n’est pas trop ton truc, je ne pense pas que ce soit ce film qui arriverait à te convertir.
      Ce qui compte, c’est que chacun trouve les œuvres qui lui parlent dans les genres qu’ils aiment !
      Je suis par contre un peu déçu des chiffres assez faibles du film au box office qui font que j’ai de sérieux doutes quant au fait qu’ils mettent les suites en chantier… On verra bien.

      Aimé par 1 personne

      • Après pour les chiffres, rien n’est perdu, avatar a eu d’excellent retour et ya toujours pas de suite (j’avais beaucoup de préjugés sur cette œuvre au départ, à cause de l’histoire de branchement etc, mais par la suite j’ai vraiment accroché car principalement ça se déroule dans un décor de fantasy). Et c’est peut être juste un mauvais démarrage, à voir oui

        Aimé par 1 personne

      • Le truc c’est que de nos jours, un mauvais démarrage peut être fatal à un film. En deux semaines il est à 350 millions de rapportés (ce qui est beaucoup en soit, mais peu par rapport au budget du film). Je ne le vois pas dépasser les 500 millions. Et du coup, à voir pour la suite.

        Pour Avatar, James Cameron tourne 4 suites en même temps actuellement, et si ça ne change pas, les sorties devraient être pour 2020, 2021, 2023 et 2024 (à Noël à chaque fois).

        Aimé par 1 personne

      • J’avais vu une « rumeur » comme ça pour les 4 suites d’avatar mais je me demandais pourquoi il n’en avait pas mis un en salle plus tôt au lieu de tout préparer en bloc, et au final, je me suis dit que ce n’était qu’une rumeur, c’est bon à savoir alors 🙂 C’est vrai ce que tu dis pour les mauvais démarrages. J’espère pour ceux qui ont été séduits par le film qu’il y aura une suite :).

        Aimé par 1 personne

    • Franchement, pour trouver qu’il y a saccage, il faut vraiment vouloir une copie carbone du manga. Parce que le film diffère sur un certain nombre de points, notamment en terme d’ambiance qui a dû être un peu softiser pour s’adapter aux standards du blockbuster actuel.
      Mais l’adaptation est respectueuse et de qualité selon moi. Et surtout, en dehors de l’adaptation en soi, c’est quand même un film magnifiquement foutu (effets visuels de dingue, photo magnifique, bonnes musiques et une actrice formidable pour un très beau personnage).

      Après, on est tous différents et on peut avoir des avis différents. Je te souhaite d’apprécier le film quand tu le verra en tout cas.

      Aimé par 1 personne

      • Oki, j’espère surtout que ça respectera l’histoire, les effets visuels, c’est beau, mais je veux que le scénario du manga soit respecté, c’est pour moi le plus important 😁

        Aimé par 1 personne

      • Alors je t’avoue que je ne me souviens plus à 100% du scénario vu que j’ai lu le manga il y a 10 ans. Mais dans l’ambiance comme je l’ai dit c’est plus soft, ce qui n’empêche pas le film d’être dans l’ensemble plutôt fidèle au manga. Tu trouvera des choses différentes dans l’agencement notamment, mais certains moments forts et durs sont bien là.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.