Hunter X Hunter : l’arc de l’examen de Hunter

HunterXHunter.jpg

Depuis fin janvier, je me suis lancé dans Hunter X Hunter en profitant du pack découverte avec les tomes 1 et 2 pour le prix d’un. Et j’ai totalement été happé par ce manga, et plutôt que d’en parler tome par tome alors qu’il commence à dater, je préfère m’y prendre arc par arc. Je n’exclut pas d’ailleurs de faire de même avec d’autres séries au long cours dans lesquelles je me suis lancé. Avant de donner mon avis sur cet arc en particulier, petit retour sur ce qu’est ce manga.

Hunter X Hunter est donc un manga publié depuis 1998 dans le Weekly Shonen Jump, écrit et dessiné par Yoshihiro Togashi, à qui l’on doit notamment Yuyu Hakusho (que je n’ai personnellement jamais lu mais qui m’intéresse bien). Bien que la série soit en cours depuis 1998, elle ne compte « que » 35 tomes à l’heure actuelle. Car un des éléments qui la caractérise est qu’elle est régulièrement mise en pause par son auteur qui souffre apparemment de nombreux problèmes de santé, faisant qu’il doive régulièrement arrêter de travailler. Le manga a connu deux adaptations en séries animés (en 1999 et en 2011) ainsi qu’une série d’OAV, mais n’ayant rien vu de tout ça, je n’en parlerai pas.

Ceci étant posé, de quoi parle donc ce manga ? On suit l’histoire de Gon Freecss, enfant de 12 ans qui n’a jamais connu son père. Il sait simplement qu’il était un des plus grands hunters de son temps. Les hunters qui sont au cœur du manga sont des aventuriers d’élite dont les spécialités sont diverses et variées. Ils peuvent être chasseurs de prime, archéologues, cuisiniers, zoologues, justiciers, médecins ou autres… Gon souhaite pour sa part devenir hunter dans l’espoir de retrouver son père.

Un des premiers éléments qui saute aux yeux et le côté assez vague de la fonction de hunter. Ce point est d’autant plus intéressant que suite à mes recherches sur cette série ainsi que sur Yuyu Hakusho, j’ai constaté qu’un des éléments qui caractérise l’oeuvre de Togashi est sa difficulté à rester centrer sur une idée en particulier. Ainsi, je suppose que la variété de spécialités que les hunters peuvent avoir est pour le mangaka un moyen de libérer son style. J’ai d’ailleurs cru comprendre que Hunter X Hunter se caractérise par des ambiances très différentes d’un arc à l’autre.

Mais concernant ce premier arc qui s’étend du premier au cinquième tome, on est plutôt dans des enjeux assez classiques du shonen nekketsu. L’enfant qui est en quête d’un parent et qui ne connait pas vraiment le monde dans lequel il vit est un archétype très répandu, et commencer par l’examen de hunter ne semble pas de prime abord relever d’une volonté de sortir des codes classiques. Je dis bien « de prime abord » car ce premier arc va se distinguer de plusieurs façons, comme j’y reviendrai par la suite. Mais tout d’abord, petit retour sur les personnages principaux.

 

Les personnages :

Personnages.jpg
De gauche à droite : Leolio, Kirua, Gon, Kurapika, Hisoka

J’ai déjà évoqué Gon, le héros de l’histoire qui de prime abord correspond à l’archétype du héros de shonen nekketsu. Son design est sa caractérisation sont durant ce premier arc assez simples. J’ai surtout retenu son sens très fort de l’amitié, sa capacité à réfléchir très vite, sa rapidité qui compense sa faiblesse physique (même s’il se renforce assez rapidement) ainsi que sa volonté à toute épreuve. Et également le fait qu’il se batte avec une canne à pêche ! Il est rapidement rejoint par deux camarades qui souhaitent aussi devenir hunters : Kurapika et Leolio.

Kurapika souhaite devenir hunter pour venger son clan décimé par la Brigade Fantôme. Leolio, quant à lui, semble de prime abord simplement vouloir s’enrichir, mais en réalité son but est de devenir médecin. Ses capacités médicales vont d’ailleurs rapidement s’avérer utiles. Le trio passera ensemble l’examen pour devenir hunter, et rencontrera à cette occasion Kirua avec qui ils devront faire équipe lors d’une épreuve. Ils feront également face à Hisoka, qui est à ce stade présenté comme la figure d’antagoniste principal.

Concernant Kirua tout d’abord, il s’agit selon moi du plus original des quatre héros. En effet, il vient d’une famille d’assassins (les Zoldik) et, alors qu’il n’a que douze ans comme Gon, il dispose déjà d’une grande puissance, ayant été entraîner à tuer depuis sa prime jeunesse. Très rapidement, il a suscité ma méfiance puisqu’on le voit tuer tranquillement deux mecs qui l’ont un peu insulté, mais finalement, il se révèle durant ce premier acte très gentil, en particulier au contact de Gon qui devient son premier ami. Le tome 5 est d’ailleurs en grande partie centré sur lui et sa famille, en faisant le personnage le plus développé de ce premier arc.

Enfin, venons-en à Hisoka qui est comme je l’ai dit le personnage présenté comme antagoniste. C’est selon moi le personnage le plus marquant de ce premier arc (mais pas mon préféré cependant). Dans un premier temps, son design le distingue d’emblée des autres, avec un look qui me fait penser à Kefka de Final Fantasy VI. Il a constamment une expression effrayante sur le visage, entre la neutralité et la perversité. Et surtout, il a l’air d’une puissance démesurée, et semble prendre un certain plaisir à tuer. Et pour arranger le tout, on ne sait rien de lui ou de ce qui le motive. Un personnage d’ores et déjà marquant selon moi.

 

L’examen de hunter :

Venons-en maintenant à l’intrigue principale de ce premier tome : l’examen de hunter. Comme je l’ai dit, un examen pour hériter d’un titre prestigieux demandant aux personnages de faire leurs preuves est un élément récurrent du shonen, mais ici, la façon dont se déroule cet examen est plutôt originale. Ce fameux examen de hunter à lieu une fois par an, et est connu pour être extrêmement difficile. De de fait, de nombreux participants l’ont déjà passé plusieurs fois. Dans le cas des héros, il s’agit au contraire de leur première participation. L’examen est réparti en plusieurs épreuves, permettant bien évidemment d’écrêter le nombre de participants au fur et à mesure. Le simple fait pour l’auteur de mettre en scène différentes épreuves permet d’éviter le sempiternel tournoi. On a au contraire droit à de la course, une épreuve de cuisine, un passage en équipe avec un vote à la majorité pour décidé de quoi faire…

Mais on aura surtout une épreuve qui se rapproche de la survie où Gon se retrouvera confronté à Hisoka pour la première fois, et la réaction de l’antagoniste est sur ce point assez intrigante. La dernière épreuve semble finalement être l’occasion d’avoir des affrontements entre les quelques candidats restant, mais même là, on n’aura pas droit à de réel combat. J’ai particulièrement apprécié de ce point de vue la variété des situations et comment l’auteur les utilise pour renforcer les liens entre les personnages. Au final, au-delà du titre de hunter, on dirait que l’élément principal mis en avant est la naissance de l’amitié entre Gon et Kirua. Cette amitié est d’autant plus intéressante que Kirua n’avait jamais eu d’ami auparavant. Cela permet de souligner un élément qui caractérise le jeune héros : son charisme et sa facilité naturelle à se faire aimer des autres, en plus de son grand cœur.

Enfin, l’acquisition du titre de hunter permet à nos héros de se déplacer librement dans ce monde, ce qui je n’en doute pas sera l’occasion d’en visiter tous les recoins. Car un des éléments qui caractérise ce premier arc est aussi le fait que l’on en apprenne finalement très peu sur l’univers du manga ainsi que les règles qui le régissent. Un exemple simple, on ne sait toujours pas comment vont se dérouler les affrontements dans cet univers. J’ai cru comprendre qu’il y avait une forme d’énergie spécifique à l’univers de Hunter X Hunter qui est à la base de la puissance et du style de combat des personnages, mais à aucun moment ce n’est évoqué dans ce premier arc. De ce fait, de nombreuses bases sont posées, mais surtout de nombreuses questions également. C’est en soit tout à fait normal compte tenu du fait qu’il s’agisse d’un arc d’introduction, mais ça me semblait important de le signaler. Cet arc s’achève donc dans le cinquième tome du manga, qui enchaîne sur un micro arc centré sur la famille Zoldik (la famille de Kirua donc).

Chez les Zoldik :

Ces quelques chapitres sont très intéressants également puisqu’ils permettent tout d’abord de rencontrer la famille de Kirua, mais également de développer ce dernier. Après l’examen de hunter, le jeune ami de Gon est ramené chez lui et se fait malmener car on refuse que les membres de cette famille deviennent hunter (Kirua a dû affronter sa mère et son frère pour passer l’examen). De ce fait, Gon, Leolio et Kurapika décident d’aller le chercher. Ils devront passer également quelques épreuves qui leur permettront de devenir plus forts, mais surtout, on apprendra que Kirua a toujours cherché à avoir des amis et traitait les domestiques de la famille comme tel. Il semble cependant que le père et le grand-père de Kirua soient enclins à le laisser faire ses propres choix, et il pourra donc rejoindre ses amis.

C’est à ce moment que finit cet apparté chez les Zoldik, et que les héros se séparent. Le récit se focalise ainsi sur Gon et Kirua qui décident d’aller à la tour du tournoi céleste afin de gagner de l’argent, tout en mettant leur force à l’épreuve. Ainsi, le prochain arc concernera ce tournoi.

En résumé, c’est une très belle découverte pour moi que cette série. Dès ce premier arc je suis happé par cet univers et surtout par ces personnages aux motivations très différentes mais tous très intéressants et charismatiques. J’ai une petite préférence pour Leolio même si je dois avouer que je trouve Kirua et Hisoka plus intéressants dans leur développement. L’auteur parvient très rapidement à poser une ambiance très particulière du fait de la violence de son univers et des nombreux mystères qui entourent les personnages. Tous ces éléments font que j’ai hâte de continuer afin d’en apprendre davantage sur cet univers qui n’a été qu’effleuré pour le moment.

8 commentaires

  1. Hunter x Hunter, ce manga connu pour son rythme de parution chaotique (dont les raisons restent floues d’ailleurs). C’est l’un des meilleurs mangas que j’ai lu à ce jour. Tu verras ce premier arc n’est rien à côté de ce qui va suivre. Hunter x Hunter est un manga différent, atypique, unique, par rapport aux autres nekketsu de son époque et même d’aujourd’hui.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.