Mon avis sur… Dr Stone T.3 de Riichiro Inagaki et Boichi

DrStone3

Je rattrape mon retard dans Dr Stone très rapidement et pour cause, je suis toujours aussi fan de ce manga. Peut-être même encore plus maintenant que j’ai fini ce troisième tome qui est à mes yeux encore meilleur que les deux premiers. Pour quelles raisons me direz-vous ? C’est ce qu’on va voir tout de suite après le résumé de rigueur :

Arrivé au village de Kohaku, Senku cherche par tous les moyens à se faire des alliés parmi les habitants. Il obtient rapidement le soutien d’un garçon qui l’avait provoqué en « duel scientifique ».

Avec l’aide de ses nouveaux camarades, il se lance dans la fabrication d’un remède universel capable de guérir la maladie de Ruri, la sœur ainée de Kohaku.

De nombreux défis attendent les bâtisseurs du royaume de la science !!

On reprend donc directement dans le feu de l’action, avec Senku qui découvre un village habité par quarante personnes qui n’ont pas connu le monde d’il y a 3700 ans. Ainsi, la science leur est totalement inconnue, ce qui va évidemment donner lieu à quelques situations cocasses. C’est d’ailleurs un des points remarquables de ce tome : il m’a vraiment fait énormément rire.

On découvre en effet à quel point Senku est égoïste puisqu’il va chercher à exploiter au maximum les villageois pour créer un royaume de la science. Évidemment, Kohaku sera d’emblée de son côté, et il va vite s’attirer la sympathie de Chrome, le sorcier du village (qui est simplement quelqu’un utilisant les propriétés des pierres pour berner les villageois), après un duel de calcul mental absolument hilarant. Imaginiez vous Chrome lancer des kaméhaméha avec des chiffres à l’intérieur, et Senku les contrer par la puissance de son calcul mental.

Ils vont tous les trois utiliser la grande réserve de pierres de Chrome pour faire évoluer leur science… à l’écart du village car on refuse l’accès à Senku. Ils seront rejoint par Suika, une jeune fille (ou enfant ?) du village qui porte une pastèque sur la tête et qui est cordialement ignorée de tous. Mais cette petite équipe semble insuffisante pour faire évoluer la science, Senku va donc vouloir apporter son aide au village dans le seul but d’en exploiter les habitants. C’est d’ailleurs un des ressorts comiques très réussis du tome : chacune de ses bonnes actions est motivée par le fait que ça l’aide dans son objectif, et il ne s’en cache même.

Ainsi, Senku va proposer de faire évoluer la science pour fabriquer un antibiotique pour soigner la maladie de Ruri, la soeur de Kohaku. Ruri a d’ailleurs un rôle central dans le village, comme une sorte d’oracle, ce qui intéresse d’autant plus Senku. On peut donc supposer qu’il s’agira d’un enjeu majeur pour la suite de l’histoire. Mais pour pouvoir fabriquer ces antibiotiques, il va falloir faire d’autres avancées importantes, à savoir maîtriser l’art de la sidérurgie pour disposer du fer et fabriquer une centrale électrique. Et les seuls bras à la disposition de Senku n’étant pas suffisant, il va enquêter pour mettre une partie du village dans sa poche.

Pour cela, il va utiliser la science pour cuisiner des ramen, chose que les villageois n’ont jamais mangé (leur alimentation se composant exclusivement du poisson qu’ils pèchent, n’ayant pas encore découvert l’agriculture). Cela donne lieu à des séquences encore une fois très drôles, notamment lorsque Chrome découvre ce plat incroyablement bon selon lui. Sur ce point, le dessin de Boichi fait une fois de plus mouche, les déformations totalement exagérées des visages contribuant grandement à l’hilarité qui se dégage de ces situations.

Je n’irai pas plus loin car suite à confection des ramen, une révélation va avoir lieu et je ne souhaiterai pas vous gâcher le plaisir. Mais comme vous l’aurez compris, j’ai totalement adoré ce tome, qui fait encore grandement avancer l’intrigue et développe un peu plus l’univers en présentant ce village et ses habitants, nés après la pétrification de l’humanité. Le discours de Inagaki sur la science et son importance pour la civilisation sonne toujours aussi juste. Le seul petit point qui m’a chagriné (mais que je ne pourrai pas qualifier de défaut pour autant) vient du fait que Taiju et Yuzuriha sont totalement absents de ce tome. Cela confirme bien le fait qu Senku est le véritable héros du manga, ce qui est finalement normal car c’est réellement le personnage original et qui contribue  donner son identité au titre. Ce point est cependant contrebalancé par les nouveaux personnages très réussis qui arrivent dans le récit et la dynamique créée par la découverte du village qui va sans nul doute devenir le point de départ vers le Royaume de la Science auquel Senku aspire.

En résumé, ce troisième tome m’a totalement conquis. J’étais déjà happé par les deux premiers mais on passe un cap qualitatif selon moi. Tout fait totalement mouche, l’écriture est brillante, l’humour m’a fait mourir de rire, les dessins sont toujours aussi magnifiques et les nouveaux personnages introduits sont excellents et parfaitement caractérisés. On sent qu’on a encore beaucoup de choses à découvrir de cette univers mais le dynamisme du récit fait qu’on avance à très grands pas. En un mot comme en cent : Dr Stone s’avance de plus en plus vers le statut d’incontournable à mes yeux !

Publicités

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.