Mon avis sur… Créatures Fantastiques T.1 de Kaziya

Creatures-fantastiques.jpg

Je vais vous parler aujourd’hui d’une nouveauté sortie le 31 janviers chez Komikku et que j’attendais beaucoup, à savoir Créatures Fantastiques de Kaziya. Il faut savoir que j’ai un amour sans limites pour les animaux depuis que j’ai adopté il y a quelques années un petit chien (entre temps, j’ai aussi adopté un chat), à l’origine à l’initiative de ma femme. Et cette boule de poil a totalement changé la façon de voir les choses. Alors qu’avant je m’en moquais totalement des animaux, je les aime désormais plus que tout et je suis obsédé par l’idée de les aider et de leur bien être. De ce fait, lorsque j’ai vu qu’un manga centré sur une apprentie vétérinaire possédant des talents magiques et venant en aide aux animaux allait sortir, je n’ai pas pu m’empêcher d’être fortement intrigué. De quoi parle donc ce manga ?

La science a remplacé la magie dans le cœur des hommes. Elle est sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l’oubli. Descendante d’une lignée de mages, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître, Nico, elle cherche  soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d’extinction… Mais n’est-il pas déjà trop tard ? À la croisée de la médecine et de la magie, découvre un bestiaire hors du commun !

Ce pitch de départ m’a beaucoup attiré et m’a tout de suite évoqué Les Animaux Fantastiques, qui se déroule également dans un univers magique avec des créatures qui n’existent pas mais qui rappellent cependant parfois de véritables animaux. On se retrouve dans le même cas de figure avec ce manga, même si l’ambiance diffère énormément des films évoqués.

Tout d’abord, il faut savoir que ce premier tome se découpe en cinq chapitres, chacun présentant un cas différent avec une nouvelle créature à soigner. Il n’y a pour le moment pas de réel fil conducteur même si diverses questions sont posées et devraient je suppose permettre de créer un enjeu global (la principale concernant la nature des pouvoirs magiques de Ziska). Cette structure narrative m’a beaucoup plu car elle apporte beaucoup de dynamisme à l’écriture, chaque chapitre étoffant l’univers et les relations entre les personnages, tout en nous faisant nous inquiéter pour le sort des différentes créatures.

Du point de vue de l’univers justement, Kaziya trouve un bel équilibre dans son écriture pour développer plusieurs éléments dès ce premier tome qui parviennent à nous faire directement entrer dedans, décrivant de façon simple les règles qui régissent ce monde, que ce soit le fonctionnement de la magie ou les éléments scientifiques qui finissent par prendre sa place.

D’ailleurs, la thématique liée à l’utilisation de la science (avec Nico) conjointement à la magie de Ziska est très intéressante. Dans ce monde où la magie se perd, la jeune fille et son maître constatent qu’elle reste d’un grand secours dans les soins aux créatures, et est même parfois meilleure que la science (comme dans le chapitre où ils soignent une salamandre, je vous laisse le soin de le découvrir).

Mais s’il y a un point sur lequel j’attendais ce manga en particulier, c’est concernant le traitement de la thématique animale. Et de ce point de vue, c’est une véritable réussite. Tout d’abord, le trait très doux et néanmoins détaillé de l’auteur fait des merveilles à chaque page, mais encore plus lorsqu’il s’agit de représenter les créatures. Et ceci est couplé avec une vraie intelligence dans le traitement des thématiques. S’il y a un chapitre que j’ai retenu sur ce point, c’est celui du Wolpertinger (une sorte de lapin).

Ziska récupère cet animal alors qu’il est mourant, dans une boite, chez les propriétaires d’une petite chienne que la jeune vétérinaire soignait. La mère de la famille explique que ce petit lapin avait été trouvé par son jeune fils, mais qu’il a fini par s’en désintéresser, notamment parce qu’il s’est enlaidi, ils comptaient donc s’en débarrasser. La jeune fille récupère la bête, ne comprenant pas comment on peut abandonner un animal de la sorte (j’avoue ne pas le comprendre non plus, mais je sais que c’est malheureusement trop fréquent…). Elle l’amène à Nico afin qu’il la soigne, mais ce dernier constate que l’animal a des tumeurs. Il explique ainsi à Ziska qu’il n’est pas possible de soigner un cancer, et qu’il faut toujours se poser la question de l’acharnement aux soins, quitte à faire souffrir l’animal inutilement, ou s’il ne vaut pas mieux l’aider à mourir. Je ne vous révélerai pas la conclusion du chapitre, mais j’ai trouvé toutes ces thématiques évoquées en si peu de page extrêmement touchantes.

En résumé, ce premier tome de Créatures Fantastiques a totalement comblé mes attentes. C’est même un petit coup de cœur tant le travail sur la thématique animalière m’a parlé. Le trait de l’auteur, très doux et malgré tout détaillé a également su me séduire et rendre justice à la beauté des créatures. Je n’ai qu’une hâte, que le deuxième tome sorte pour continuer l’aventure aux côtés de Ziska et Nico, d’autant plus que ce premier volume finit sur un cliffhanger. Ainsi, je pense que ce manga parlera sans mal aux amoureux des animaux, mais aussi à ceux aimant les mangas de qualité, tout simplement.

Creatures-fantastiques.jpg
Ces deux pages ne se suivent pas dans le livre, j’ai fait un collage grossier.

8 commentaires

  1. J’ai enfin pu lire ce premier tome de Créatures fantastiques et déjà je voulais te remercier parce que grâce à ta chronique je me suis pencher sur l’oeuvre et j’ai vraiment beaucoup aimer ce premier tome. Je pense d’ailleurs m’acheter le tome 2 ce mois-ci parce que comme tu l’avais dit ça ce tome 1 se finit sur un cliffhanger qui donne vraiment envie de lire la suite.
    Alors déjà comme je te l’avais dit j’ai beaucoup aimé les graphismes, je trouve les animaux vraiment très beaux pour le coup mais le fait de mettre en avant le métier de vétérinaire est un des points que je trouve vraiment intéressant, sur ce tome comme pour toi j’ai beaucoup aimé le chap sur le Wolpertinger parce qu’en fait on avait cette question du prolongement de vie et j’aime beaucoup le fait que l’auteur nous fasse réfléchir autour de cela.
    En plus globalement j’ai trouvé ce chapitre émouvant déjà parce que je trouvais horrible de la part de la vieille dame d’abandonner l’animal alors qu’il est devenu « moche » et aussi avec le dénouement du chapitre.
    Après c’est vrai que pour l’instant l’oeuvre n’a pas de fil conducteur c’est plutôt épisodique avec un chapitre = un nouvel animal mais c’est pas spécialement dérangeant pour l’instant mais bon j’espère qu’on développera quand même les personnage notamment Ziska.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne t’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais je pense qu’on va avoir droit à davantage de développement, en effet.
    Le tome 2 est en tout cas du même niveau que le premier à mes yeux donc je pense que tu devrais avoir ton compte aussi.

    En tout cas, ça me fait super plaisir que tu aies apprécié autant que moi, et c’est moi qui te remercie de me faire part de tes retours réguliers, ça me fait toujours plaisir !

    J'aime

  3. Alors déjà oups je suis passée à côté de ton joli article, puis j’ai attendu d’écrire mon article pour ne pas être influencé par ton point de vue ^^ »
    Je rejoins ton avis sûr de nombreux points, l’amour pour les animaux, la tendresse de l’histoire et l’intérêt pour la science m’ont beaucoup plu ! Je n’avais pas pensé aux animaux fantastiques même si maintenant que tu le dis il y a un sacré côté Norbert Dragonneau !
    En revanche le rythme dont tu parles me fait un peu peur pour la suite. Comme le livre est un bestiaire et qu’il est narré au fil des patients, j’ai peur que ça devienne répétitif :/

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce commentaire qui me fait très plaisir.
      Concernant le dernier point, je ne sais pas si tu as lu les trois tomes sortis, mais le dernier semble mettre en place une vraie intrigue, ou en tout cas de vrais enjeux concernant l’héroïne. Ca devrait aider à ne pas rendre le récit trop répétitif.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.